L'étudiante Mehrnoushe Solouki est acquittée et a quitté l'Iran

18 Janvier 2008 à 5H00

Accusée d'avoir eu l'intention de réaliser un film de propagande contre le gouvernement iranien, l'étudiante Mehrnoushe Solouki a été acquittée cette semaine et a été autorisée à quitter l'Iran. Elle se reposera en France avant de revenir au Canada.

Étudiante au doctorat en études et pratiques des arts à l'UQAM, Mehrnoushe Solouki avait été arrêtée le 17 février 2007, à Téhéran, alors qu'elle complétait le tournage d'un documentaire sur une vague de répression qui a eu lieu en Iran en 1988, après la guerre contre l'Irak. Elle a été emprisonnée à la prison d'Evin, celle-là même où la photographe Zahra Kazemi a été détenue et battue à mort en 2003.

La jeune femme de 38 ans avait été relâchée le 19 mars grâce à une caution équivalant à environ 120 000 $, versée par ses parents, dans l'attente de son procès. «Le juge a conclu que l'accusation "d'intention de propagande" n'avait pas été prouvée, et il a acquitté Mehrnoushe, a déclaré Denis McCready, administrateur du site Freesolouki.org, à la suite de l'annonce de la libération de son amie. Le lendemain, le même juge a signé la lettre l'autorisant à quitter l'Iran et il a levé la caution de 85 000 euros qui menaçait la maison de ses parents.»

Avant son départ de Téhéran, Mehrnoushe Solouki a écrit un courriel pour «remercier tous ceux qui se sont mobilisés et saluer tous les signataires de la pétition qui ont été sensationnels au cours de cette histoire.»

On peut lire l'article du journal L'UQAM portant sur Mehrnoushe Solouki, paru dans l'édition du 29 octobre dernier.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE