Des instruments scientifiques du Musée Stewart à l'UQAM

15 Mars 2010 à 18H14

Quadrant_de_Gunter_72ppm_copie

Le 11 mars dernier, les étudiants du cours «Histoire des mathématiques», donné dans le cadre du baccalauréat en enseignement secondaire, concentration mathématiques, ont pu observer des instruments scientifiques provenant du Musée Stewart et datant de l'époque de la Révolution scientifique.

«Le plus ancien de ces instruments est un diptyque construit à Nuremberg en 1596 sur lequel on retrouve plusieurs cadrans solaires et, curieusement, une carte où l'on peut voir la Nouvelle-France», explique le professeur Louis Charbonneau, du Département de mathématiques. Le plus récent de ces instruments est un sextant datant de la fin du XVIIIe siècle.»

Le professeur Charbonneau a présenté ces instruments et plusieurs autres en les situant dans le contexte de l'époque. «Certains de ces instruments sont des instruments astronomiques, entre autres un astrolabe marocain et un quadrant de Gunter, poursuit-il. Des instruments mathématiques ont aussi fait l'objet d'explications, entre autres un compas de proportion et une règle à calculer du XVIIIe siècle.»

Le Musée Stewart du Fort de l'Île Ste-Hélène est présentement fermé au public afin d'effectuer des travaux majeurs de mise aux normes. «Le Musée Stewart possède une très intéressante collection d'instruments scientifiques anciens qui est peu connue du grand public, souligne Louis Charbonneau. Avoir la chance de s'approcher ainsi d'instruments scientifiques anciens constitue une expérience unique pour les étudiants. Cela leur permet d'entrer en contact avec une époque qui est la source de la science moderne.»

CATÉGORIES
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE