Jacques Beauchemin, lauréat 2010 du Prix d'excellence en enseignement de la Faculté des sciences humaines

10 Décembre 2010 à 21H02

Josée Lafond, Jacques Beauchemin, Anne Rochette.Le professeur Jacques Beauchemin, du Département de sociologie, est le lauréat 2010 du Prix d’excellence en enseignement de la Faculté des sciences humaines. Ce prix, qui est aussi décerné chaque année dans d’autres facultés, vient souligner l'importance de l'enseignement à l'UQAM en reconnaissant l'apport exceptionnel d'un professeur à l'enseignement universitaire.

Les champs d’intérêt et thèmes d’enseignement du professeur Beauchemin couvrent notamment les questions du nationalisme, de l’identité québécoise et du pluralisme identitaire, des nouvelles formes de citoyenneté et de l’éthique sociale. Depuis le début de sa carrière de professeur en 1993 jusqu’à aujourd’hui, les évaluations de ses cours se sont toujours situées très largement au-dessus de la moyenne. Pour Jacques Beauchemin, le rôle de l’université consiste non seulement à préparer les étudiants à s’insérer dans un milieu professionnel, mais aussi à faire d’eux des citoyens actifs et responsables au sein de la cité. Selon lui, un professeur doit être à la fois un passeur, un exemple et un mentor, qui transmet savoir, sagesse et modestie à ses étudiants. À ses yeux, la pédagogie repose principalement sur la parole, l’échange et la volonté de faire comprendre.  

Directeur de recherche à la Chaire de recherche du Canada en mondialisation, citoyenneté et démocratie et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la diversité au Québec (CRIDAQ), Jacques Beauchemin a contribué à redéfinir les nouvelles identités dans une société québécoise en pleine mutation. Son expertise lui a d’ailleurs valu une place au sein du comité-conseil de la Commission Bouchard-Taylor où ses prises de position ont offert une lecture différente du rapport sur les accommodements raisonnables.

Lauréat en 2002 du Prix Richard-Arès pour son essai L’histoire en trop (VLB, 2002), Jacques Beauchemin est aussi l’auteur de La société des identités (Athéna, 2004) et a dirigé la publication de l’ouvrage collectif La cité identitaire (Athéna, 2007), en collaboration avec Mathieu Bock-Côté.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE