Les professeurs Josiane Boulad-Ayoub et Jacques Lévesque obtiennent le statut de professeur émérite

22 Septembre 2011 à 15H15

Le Conseil d’administration de l’UQAM a attribué aux professeurs retraités Josiane Boulad-Ayoub (philosophie) et Jacques Lévesque (science politique) le statut de professeur émérite, lors de sa réunion du 13 septembre dernier. Par ce geste, l’Université a voulu exprimer sa gratitude envers deux professeurs dont les réalisations en enseignement, recherche ou services à la collectivité ont contribué de façon tout à fait significative à son rayonnement.

Josiane Boulad-Ayoub

Spécialiste de la période moderne en philosophie, notamment du XVIIIe siècle matérialiste, Josiane Boulad-Ayoub est arrivée à l’UQAM en 1979. Son œuvre, qui comprend plus de 200 titres et interventions, couvre trois grands domaines : le matérialisme français des Lumières et ses prolongements sous la Révolution, l’activité symbolique dans la vie sociale et l’histoire de la philosophie classique.

L’importance de ses travaux de recherche a été reconnue au Québec, au Canada et à l’étranger. Elle lui a valu d’être élue à la Société royale du Canada (1995) et d’obtenir le Prix des sciences humaines de l’ACFAS (1999).  Josiane Boulad-Ayoub a également reçu le titre d’Officier des Arts et Lettres  de la République française (1999), la bourse de recherche Killam (2000) et un Visiting Scholar Fellowship de l’Université d’Oxford (2001-2002).

L’investissement de Josiane Boulad-Ayoub dans la recherche s’est conjugué avec un engagement dans l’enseignement de la philosophie aux trois cycles d’étude, que l’Université du Québec a salué en lui décernant, en 2009, le Prix d’excellence en enseignement, volet carrière. La professeure a créé, en 1998 et 1999, le premier cours virtuel de philosophie à l’UQAM, portant sur les grandes figures intellectuelles du monde moderne. Elle a assumé la direction de 72 mémoires et thèses et produit plus de 200 rapports d’évaluation de mémoires et de thèses en philosophie et dans d’autres disciplines des sciences humaines.

Josiane Boulad-Ayoub a aussi été une animatrice de la vie philosophique québécoise et canadienne, ayant présidé des sociétés et associations de philosophie et dirigé des revues et collections d’ouvrages en philosophie. Elle a par ailleurs été profondément impliquée dans la vie de son département et de l’Université en assumant des tâches de direction et en siégeant à divers comités. La création, en 1999, de la Chaire UNESCO des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique, dont elle a été la première titulaire, témoigne de sa vocation d’animatrice et de bâtisseuse d’institutions. 

Jacques Lévesque

Membre fondateur du Département de science politique, qu’il a dirigé durant ses trois premières années (1969-1972), Jacques Lévesque est un spécialiste mondialement reconnu de la politique étrangère de l’URSS, puis de la Russie. Qu’il s’agisse des universités Columbia et Harvard aux États-Unis, de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, ou de l’Institut Gramsci de Rome, nombre d’institutions universitaires ont fait appel à ses connaissances à une époque où la compréhension de la dynamique politique de l’URSS était névralgique.

Chercheur chevronné dont les travaux ont été soutenus par de nombreux organismes subventionnaires, Jacques Lévesque a fondé notamment le Centre d’études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES) à l’UQAM. Au cours de sa carrière de plus de 40 ans, il a publié une quantité considérable d’ouvrages et d’articles scientifiques, pour la plupart consacrés à l’Union soviétique, qui ont été traduits dans plusieurs langues. Ces importantes contributions lui ont valu nombre de distinctions, dont l’élection à la Société royale du Canada (1982), la prestigieuse bourse de recherche Killam (1992-1994) et les titres de Chevalier de la Légion d’honneur en France (2000), de Chevalier de l’Ordre National du Québec (2002) et de membre de l’Ordre du Canada (2005).

L’expertise de Jacques Lévesque a été souvent sollicitée par les décideurs politiques. Il fut membre de la Délégation canadienne à la Commission mixte canado-soviétique pour les échanges généraux (1972-1973), conseiller spécial auprès de l’Ambassade du Canada aux Nations-Unies (1984,1988) et expert-conseil invité auprès du Secrétaire d’État aux Affaires extérieures du Canada dans les années 80. Excellent vulgarisateur, ses avis furent également sollicités à maintes reprises par les médias.

Premier doyen de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM, de 1999 à 2005, Jacques Lévesque a conduit à terme les recherches d’une vingtaine d’étudiants de maîtrise et de doctorat.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE