L'UQAM adopte son budget pour l'année 2011-2012

Université du Québec à MontréalLe Conseil d’administration de l’UQAM a approuvé unanimement, hier, un budget de près de 397 M$ qui permettra d’accueillir 1 500 étudiants équivalents à temps complet de plus que ce qui avait été initialement estimé pour l’année. Cette excellente progression des effectifs étudiants demandera donc des moyens additionnels afin de les accueillir et de leur offrir un enseignement de qualité.

Trois priorités
Ainsi, le budget de l’UQAM soutient trois priorités : la poursuite du développement académique et l’augmentation de programmes et de services aux étudiants, le respect des exigences législatives et institutionnelles et les besoins administratifs incontournables. C’est essentiellement à ces trois priorités que seront dédiées les charges additionnelles de 20,7 M $.

Moyens accrus pour les fonctions académiques
Au total, les fonctions académiques recevront près de 16,5 M$ de plus en 2011-2012. En effet, la part principale de l’augmentation du budget est octroyée aux fonctions académiques, soit l’augmentation du nombre de professeurs, l’augmentation des charges de cours et des contrats des auxiliaires d’enseignement découlant de la hausse de l’effectif étudiant et, évidemment, les augmentations salariales liées aux conventions collectives. De plus, l’UQAM crée l’équivalent de 14 postes de soutien académique afin d’appuyer le développement des programmes et d’améliorer le soutien aux services académiques. Ces éléments représentent plus de 13 M $ des sommes affectées.

D’autres dépenses, soit plus de 3,5 M $, sont autorisées afin d’améliorer l’enseignement. Parmi celles-ci figurent la poursuite de la médiatisation des salles de cours, le développement de programmes informatiques visant l’amélioration de la gestion des bourses d’études et le fonctionnement du Registrariat, l’augmentation du budget des bibliothèques, le renouvellement des ordinateurs des professeurs et des chargés de cours, l’ajout de budget pour le développement de nouveaux programmes et l’augmentation des ressources pour appuyer  les recherches des nouveaux professeurs. Bref, plus de 85 % des nouvelles dépenses sont dédiées aux fonctions académiques.

Autres ajouts essentiels
D’autres dépenses sont liées à des exigences législatives et institutionnelles, telle l’embauche de personnel surnuméraire pour payer le règlement de l’équité salariale et pour l’appropriation des nouveaux systèmes informatisés de gestion administratives, systèmes qui sont indispensables à la gestion de l’ensemble des personnels, des ressources financières, des fonds de recherche du corps professoral et des approvisionnements pour les fonctions académiques et pour les fonctions administratives. L’UQAM devra aussi assumer des coûts additionnels liés à l’application des conventions collectives, aux dispositions contractuelles et à l’augmentation de la taxe de vente provinciale.

L’UQAM autorise également la création de six postes administratifs en lien avec l’augmentation du nombre de professeurs et d’étudiants. Grâce à cette mesure, le ratio professeurs/employés de soutien se stabilise, mais demeure néanmoins parmi les plus bas des universités québécoises.

En outre, un Plan directeur immobilier, basé essentiellement sur la rationalisation de l’occupation des espaces existants, est présentement en consultation au sein de la communauté universitaire. Enfin, un budget est octroyé pour la préparation d’un Plan directeur des technologies de l’information.

Vers l’équilibre budgétaire par le développement académique
Le budget adopté comporte un déficit d’exercice de l’ordre de 1,9 %, soit 7,8 M$. Ce déficit est significativement inférieur par rapport à celui prévu à la troisième année du Plan de retour à l’équilibre 2009-2016. Ce plan, approuvé par le gouvernement du Québec, le 7 juillet 2010, prévoyait un déficit de 12,6 M$. Il faut rappeler que les déficits enregistrés au terme des exercices 2009-2010 et 2010-2011 sont également inférieurs à ceux autorisés par le gouvernement.

«Je tiens à souligner le travail exemplaire et la rigueur exercée par le recteur et toute l’équipe de direction, avec la collaboration des gestionnaires, dans la préparation du budget, a déclaré la présidente du conseil d’administration de l’UQAM, Isabelle Hudon. Ainsi, tout en respectant le Plan de retour à l’équilibre 2009-2016 et le Plan stratégique 2009-2014, ils ont donné à l’UQAM les moyens de poursuivre son développement. L’UQAM continuera donc d’offrir à ses étudiants une formation de haute qualité, et ce, grâce aux efforts constants de son personnel enseignant et de tous ses employés. Elle se dirige aussi vers l’équilibre budgétaire, sans porter préjudice à la qualité de ses activités académiques.»

Plus d'actualités

18 septembre 2014

Stationnements transfigurés

Plusieurs Uqamiens participent à l'événement Park(ing) Day.

18 septembre 2014

Dans la peau d'un étudiant

Le comédien Gilles Renaud amorce un baccalauréat en histoire. Juste pour le plaisir d'apprendre.

18 septembre 2014

En lutte pour la justice sociale

Léa Brière-Godbout est nommée Personnalité 1er cycle au concours Forces AVENIR.

18 septembre 2014

Réfléchir aux transports intelligents

L'UQAM accueille un colloque portant sur l'évolution des systèmes de transport intelligents.

17 septembre 2014

Meilleurs projets en design d'emballage

Deux Uqamiens remportent les honneurs au concours international PACKPLAY.

Experts UQAM dans les médias