Le professeur Dave Saint-Amour obtient une subvention de 1,1 million $ pour un projet de recherche sur les effets des contaminants environnementaux chez les Inuits

6 Juillet 2011 à 15H01

Dave Saint-AmourUne équipe de chercheurs comprenant Dave Saint-Amour, professeur au Département de psychologie de l'UQAM, a obtenu une subvention de 1,1 million $ sur cinq ans des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), afin d'étudier les effets de l'exposition aux contaminants environnementaux (BPC, mercure, etc) sur la population inuite du Nunavik. Outre le professeur Saint-Amour qui est le chercheur principal du projet, l'équipe se compose des chercheurs Éric Dewailly, Pierre Ayotte et Gina Muckle, de l'Université Laval, de Joseph et Sandra Jacobson, de l'Université Wayne State, à Detroit, ainsi que de Françoise Maheu et Franco Lepore, de l'Université de Montréal.
Au cours des deux dernières décennies, les chercheurs ont suivi de près 500 bébés inuits du Nunavik, de la naissance jusqu'à l'âge de 11 ans, afin de déterminer les effets des contaminants environnementaux sur leur développement physique, moteur, sensoriel et intellectuel. Pour le présent projet, ils se pencheront plus spécifiquement sur les effets des contaminants sur l'organisation du cerveau de ces enfants, devenus aujourd'hui adolescents, en ayant recours entre autres à l'imagerie par résonance magnétique.
Spécialiste des évaluations comportementale et électrophysiologique du système visuel, Dave Saint-Amour dirige le Laboratoire d'électrophysiologie neurovisuelle au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, et est également professeur associé au Département d'ophtalmologie de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Il s'intéresse particulièrement aux enfants et aux adultes exposés à des neurotoxines, comme les métaux lourds, ainsi qu'aux enfants épileptiques exposés à des médicaments qui peuvent affecter les fonctions neurologiques. Le chercheur étudie également les mécanismes par lesquels la vision peut influencer et interagir avec les autres systèmes sensoriels (intégration multisensorielle).
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE