La professeure Brenda Dunn-Lardeau commissaire de l'exposition Le livre de la Renaissance à Montréal

17 Février 2012 à 9H56

La Collection nationale de la Grande Bibliothèque présente, jusqu’au 27 janvier 2013, l’exposition Le livre de la Renaissance à Montréal, dont le commissariat est assuré par la professeure Brenda Dunn-Lardeau, du Département d’études littéraires. Cette exposition propose plus de 200 ouvrages qui ont renouvelé méthodes et savoirs et repoussé les connaissances géographiques, intellectuelles, spirituelles, littéraires et scientifiques du monde occidental.

Présentée en deux temps, l’exposition est produite par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) en partenariat avec l’UQAM) et l’Université McGill. Aux ouvrages de ces institutions prêteuses s’ajoutent des documents issus des riches collections de livres anciens de l’Université de Montréal, de l’Université Concordia, du Musée Stewart et du Collège Jean-de-Brébeuf. L’exposition s’attache à montrer la complexité de la notion de livre à la Renaissance, les réalisations des principaux imprimeurs, tel Alde Manuce, à qui nous devons le caractère italique encore utilisé aujourd’hui, ainsi que celles d’autres grandes figures comme Gryphe, Froben, Estienne et Plantin, qui ont inventé le livre moderne.

«J’avais à cœur que les documents présentés soient des originaux, souligne Brenda Dunn-Lardeau. Je voulais montrer non seulement le livre comme véhicule de l’humanisme, mais aussi comme artéfact avec ses marginalia – les notes écrites en marge –, ses ex-libris, voire avec ses marques de censure, comme des pages excisées ou maculées d’encre.»

Un premier volet thématique, «Textes sacrés et profanes», exposé jusqu’au 12 août 2012, regroupera divers ouvrages dont l’édition du Novum Testamentum d’Erasme, qui a été lacéré au poignard au xvie siècle. Lui succédera, du 21 août 2012 au 27 janvier 2013, un second volet sur l’humanisme scientifique qui présentera d’autres documents d’exception parmi lesquels des éditions de Tacite et de Machiavel (histoire) ainsi que de Vitruve et d’Alberti (architecture), de même que les traités de Copernic sur l’astronomie.

La professeure Brenda Dunn-Lardeau donnera une conférence sur l'exposition le 1er mars, à 19 h 30, à l'Auditorium de la Grande Bibliothèque.    

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE