La professeure Esther Trépanier honorée par la France

20 Janvier 2012 à 9H23

La professeure Esther Trépanier, du Département d’histoire de l’art, qui a été directrice générale du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) de 2008 à 2011, a reçu, hier, au consulat général de France à Québec, le titre de Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres. «Toute l'équipe du Musée national des beaux-arts du Québec se réjouit de cet honneur, largement mérité par Mme Trépanier. Son ouverture et son engagement envers la culture française ont grandement favorisé les relations entre le Québec et la France», a déclaré Line Ouellet, directrice du MNBAQ.

Diplômée de l'UQAM (B.sp. philosophie, 1973; M.A. études des arts, 1984), Esther Trépanier est membre de la Société royale du Canada. Elle a conceptualisé la question de la modernité dans l’art québécois de l’entre-deux-guerres et mis en lumière la contribution des femmes dans l’art québécois, ainsi que celle des artistes anglophones et juifs dans la peinture moderne montréalaise. Celle qui a été aussi directrice de l’École supérieure de mode de Montréal a mérité le prix Raymond Klibansky 1999-2000 de la Fédération canadienne des sciences humaines et sociales pour son livre Peinture et modernité au Québec, 1919-1939, de même que l'un des Prix J.I. Segal, dans la catégorie Études juives canadiennes, pour son ouvrage intitulé Peintres juifs de Montréal : Témoins de leur époque 1930-1948. Elle a aussi œuvré, à titre de collaboratrice ou de commissaire, à la réalisation de nombreuses expositions en art québécois pour différents musées.

Esther Trépanier est co-commissaire de l'exposition Mode et apparence dans l'art québécois, 1880-1945, qui sera présentée au MNBAQ du 9 février au 6 mai 2012. L'exposition pose un regard inédit sur l'art du Québec, au croisement de l'histoire de l'art et de l'anthropologie culturelle.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE