Monique Boily, finaliste du concours La Preuve par l'image de l'Acfas

12 Juin 2012 à 14H33

Monique Boily, professeure associée au Département des sciences biologiques, est finaliste du concours La preuve par l’image. Organisé par l'Association francophone pour le savoir (Acfas) depuis 2010, ce concours, qui s’adresse à tous les chercheurs, est dédié aux images issues de recherches scientifiques, réalisées dans tous les domaines de la connaissance. Le concours vise notamment à stimuler l’intérêt et la curiosité pour la connaissance scientifique auprès du public.

Les images des 20 finalistes du concours La preuve par l'image 2012 seront exposées sur le site du Festival Eurêka!, au Vieux-Port de Montréal, les 15, 16, et 17 juin prochains. On peut participer au Prix du public en votant pour la meilleure image sur le site de Radio-Canada : www.radio-canada.ca/concours/la_preuve_par_l_image/2012/

Intitulée L'abeille : victime de sa performance?, l'image de Monique Boily montre une tête d'abeille, large de 4 millimètres, en très gros plan, ainsi que le pollen qu'elle transporte (les points verts sur l'image). «Grâce à son corps velu, l'abeille domestique, qui est le pollinisateur le plus utilisé dans le monde pour la production de fruits, de noix et de grains, transporte le pollen de fleur en fleur, peut-on lire dans sa description. Avec le pollen, des contaminants sont aussi introduits dans la ruche.»

Monique Boily s'intéresse aux effets des substances toxiques sur les organismes vivants, principalement sur les oiseaux, les amphibiens, les poissons et les abeilles. En compagnie de la professeure associée, Madeleine Chagnon, du Département des sciences biologiques, elle travaille à l'identification de biomarqueurs (mesures biochimiques qui témoignent d'une exposition à des substances toxiques) permettant de démontrer l'effet des pesticides sur les colonies d'abeille. Les chercheuses étudient les effets de ces contaminants sur la physiologie des insectes pollinisateurs. Leurs travaux pourraient contribuer à contrer l'affaiblissement des colonies et les taux de mortalité élevés des abeilles, non seulement au Québec mais partout dans le monde.

Les noms des lauréats du concours La preuve par l'image seront dévoilés le 2 octobre prochain.

PARTAGER