Richard Béliveau honoré par l'UQAM

Le professeur reçoit la Médaille de l'UQAM pour l'ensemble de sa carrière.

23 Septembre 2013 à 9H36

Photo
Le recteur Robert Proulx et le professeur associé Richard Béliveau. Photo: Denis Bernier.

L'Université a rendu hommage le 19 septembre à Richard Béliveau, professeur associé au Département de chimie, en lui attribuant la Médaille de l'UQAM, par décision de son Conseil d'administration et sur recommandation de sa Faculté des sciences. Le recteur Robert Proulx a tenu à souligner le travail de longue haleine d'enseignant, de chercheur et de communicateur scientifique de Richard Béliveau, ses recherches fondamentales et appliquées en oncologie moléculaire du cerveau, en vascularisation des tumeurs cancéreuses et en nutraceutique. Il a aussi rappelé l'activité exceptionnelle du chercheur en prévention de maladies parmi les plus redoutées, ses qualités d'administrateur et la renommée internationale que lui ont value ses découvertes en biopharmaceutique. La remise officielle a eu lieu en présence d'une centaine d'invités réunis au Cœur des sciences, parmi lesquels se trouvaient une quarantaine d'anciens étudiants de Richard Béliveau.

«Ce fut très émouvant comme soirée, c'était comme un instantané des 30 dernières années, souligne Richard Béliveau. La majorité des gens qui ont été importants pour moi sur le plan professionnel étaient présents. Ce qui m'a le plus touché fut de voir tous mes anciens étudiants – il y en avait même de la première cohorte à laquelle j'ai enseigné – qui ont réussi, qui se sont épanouis et qui sont devenus des scientifiques occupant des postes importants.»

Un parcours exceptionnel

Richard Béliveau a enseigné pendant 28 ans la biochimie au Département de chimie de l'UQAM, de même qu'aux départements de pédiatrie, de physiologie et de chirurgie de l'Université de Montréal. Il a été membre ou directeur de plusieurs unités de recherche du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, de l'Hôpital général juif de Montréal et du Département d'oncologie de l'Université McGill, en plus d'avoir contribué à créer, en 2004, la Chaire en prévention et traitement du cancer de l'UQAM, dont il a été le titulaire jusqu'en 2012.

L'un de ses anciens étudiants, Borhane Annabi, aujourd'hui professeur au Département de chimie et titulaire de la Chaire en prévention et traitement du cancer de l'UQAM, a prononcé l'éloge de son ancien professeur.

«Les activités de recherche de Richard Béliveau l'ont conduit à solliciter une vingtaine de brevets, seul ou en collaboration, et à publier plus de 250 articles dans les plus prestigieuses revues scientifiques du domaine biomédical, plus particulièrement en oncologie», a souligné Borhane Annabi. Au cours de sa carrière de professeur et de chercheur, il a enseigné à des milliers d'étudiants au premier cycle, en a encadré près de 100 autres aux cycles supérieurs ainsi que de nombreux stagiaires postdoctoraux et associés de recherche. Plusieurs de ces personnes travaillent aujourd'hui comme professeurs, chercheurs principaux au sein de compagnies pharmaceutiques ou médecins cliniciens. En 2003, le docteur Béliveau a collaboré à la création du centre de recherche BioMed et a fondé, avec l'appui de l'UQAM et de Gestion Valeo, la compagnie Angiochem. «Les résultats de ses recherches fondamentales et cliniques sur la barrière sang-cerveau ont servi de base au développement de médicaments prometteurs pour le traitement de différentes pathologies touchant le cerveau», a déclaré Borhane Annabi.

Le professeur a aussi rappelé les talents de communicateur de Richard Béliveau, qui a publié trois ouvrages grand public, fruit de ses recherches en nutraceutique, pour lesquels il a gagné à deux reprises le Grand Prix du public du Salon du livre de Montréal, dans la catégorie Essais et livres pratiques. Les aliments contre le cancer s'est vendu à 200 000 exemplaires et a été traduit en 25 langues. Le chercheur est aussi coauteur d'un livre démystifiant les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans la mort.

PARTAGER