Bâtisseur en sciences

Paul Henri Bernard reçoit le titre de «Bâtisseur employé de soutien» décerné par la Faculté des sciences.

26 Septembre 2013 à 9H51

Photo
René Côté, vie-recteur à la Vie académique, Sylvie Lemieux, technicienne de laboratoire, Paul Henri Bernard, «Bâtisseur employé de soutien», et Mario Morin, doyen de la Faculté des sciences. Photo: Denis Bernier.

La Faculté des sciences a décerné le 25 septembre le titre honorifique de «Bâtisseur employé de soutien» à Paul Henri Bernard, technicien en biochimie et chef d'équipe au Département de chimie. M. Bernard a travaillé à l'UQAM de 1969 à 1995, année de sa retraite. «Je reçois ce titre honorifique avec joie, confie le lauréat. J'ai adoré mon travail, c'était très valorisant d'aider les étudiants en laboratoire. Nous étions comme une grande famille.»

 «C'était un technicien expérimenté et généreux qui adorait partager ses connaissances. Il a contribué avec brio à la formation de nombreux étudiants en sciences», souligne Sylvie Lemieux, technicienne de laboratoire au Département de chimie, qui a côtoyé Paul Henri Bernard de 1984 à 1995 et qui a soumis sa candidature pour le titre honorifique.

Grâce à son dévouement et à ses compétences reconnues en sciences, Paul Henri Bernard a participé à la planification de l'aménagement des laboratoires d'enseignement des pavillons de Chimie et Biochimie (CB) et Président-Kennedy (PK) du Complexe des sciences Pierre-Dansereau. Il n'a toutefois pas eu l'occasion d'y travailler, l'heure de la retraite ayant sonné avant le parachèvement des travaux, en 1995 pour le CB et en 1998 pour le PK.

«Je suis particulièrement heureux de pouvoir souligner un autre bel exemple d'engagement et de fidélité envers l'UQAM, a déclaré René Côté, vice-recteur à la Vie académique. Si l'université est un lieu de savoir, c'est également un extraordinaire milieu de vie et de formation qui se construit jour après jour, sur de longues années. Paul Henri Bernard a participé à l'édification de l'UQAM, au propre comme au figuré, et a ainsi contribué à ce que nous sommes devenus comme université.»

Il s'agit du troisième titre honorifique décerné par la Faculté des sciences. En 2011, le titre «Bâtisseur en recherche» avait été attribué aux professeurs Donna Mergler et Pierre Leroux. En 2012, le titre «Bâtisseur en enseignement» avait été octroyé à titre posthume à Armel Boutard.

PARTAGER