Passionnés des villes

Paul-André Linteau, Winnie Frohn et Lise Bissonnette reçoivent le prix Blanche-Lemco-Van-Ginkel décerné par l'Ordre des urbanistes du Québec.

28 Octobre 2013 à 15H26

Paul-André Linteau, professeur au Département d'histoire, Winnie Frohn, professeure associée au Département d'études urbaines et touristiques, et Lise Bissonnette, présidente du conseil d'administration de l'UQAM, figurent parmi les 30 lauréats du prix Blanche-Lemco-Van-Ginkel, décerné par l'Ordre des urbanistes du Québec (OUQ) dans le cadre de son Gala 50e anniversaire, qui avait lieu au Palais des congrès de Montréal, le 23 octobre dernier. Ce prix est remis à des personnes de divers milieux qui ne sont pas urbanistes pour leur contribution significative au développement de l'urbanisme au Québec.

Les diplômés Marie-France Bazzo (M.A. sociologie, 87) et Massimo Iezzoni (B.A science politique, 81) figurent également parmi les lauréats.

Paul-André Linteau

Photo
Paul-André Linteau. Photo: Nathalie St-Pierre

Paul-André Linteau compte parmi les historiens du Québec les plus prolifiques et les plus réputés sur les scènes nationale et internationale. Il est considéré comme l'un des fondateurs de l'histoire urbaine au Québec. Sa thèse de doctorat, publiée en 1975, s'intitulait Maisonneuve ou comment des promoteurs fabriquent une ville et a été couronnée du prestigieux Prix Sir John A. Macdonald (1981) de la Société historique du Canada.

Paul-André Linteau a été président de la Société canadienne d'histoire urbaine. Il a mené de nombreuses recherches sur les élites politiques municipales et les rapports de pouvoir à l'hôtel de ville de Montréal. Il s'investit grandement, à titre de cochercheur, dans les activités du Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal de l'UQAM, qui vise à consolider les relations entre le monde universitaire et les milieux culturels, associatifs et gouvernementaux intervenant dans les champs de l'histoire et du patrimoine de Montréal.

Un autre projet auquel il est associé s'intitule «Montréal, plaque tournante des échanges: histoire, patrimoine, devenir». Celui-ci produira de nouvelles connaissances sur le passé métropolitain de Montréal, en misant sur les technologies numériques, en prévision des commémorations d'envergure qui auront lieu en 2017, à l'occasion du 375e anniversaire de la fondation de Montréal et du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Winnie Frohn

Photo
Winnie Frohn. Photo: Nathalie St-Pierre.

Philosophe de formation, Winnie Frohn concentre  son  expertise sur  les thématiques suivantes: la gouvernance locale et  régionale; les femmes et la politique municipale ainsi que le logement social.

Dès les années 80, elle a été une citoyenne engagée et s'est impliquée dans le développement et la mise en valeur du quartier Saint-Jean-Baptiste à Québec. Son intérêt l'a menée à faire le saut en politique active et, de 1985 à 1993, elle a agi à titre de conseillère municipale à la Ville de Québec. Pendant cette période, elle a joué un rôle déterminant dans l'évolution de la gouvernance locale à Québec.

À l'instar des principes de participation de la population mis de l'avant dans des villes européennes telles que Barcelone, Winnie Frohn a valorisé l'adaptation et l'application de plans de quartier à Québec. Leur mise en place a généré un tournant majeur dans la façon de planifier les quartiers pour et avec les résidents. Par la définition des enjeux, la réalisation et l'application de plans d'action, les citoyens se sont portés volontaires à participer à l'évolution du développement de leur ville.

Lise Bissonnette

Photo
Lise Bissonnette. Photo: Nathalie St-Pierre.

Après une brillante carrière comme journaliste et directrice du Devoir, Lise Bissonnette s'est consacrée à relever des défis urbains. Elle a été associée à la construction des installations et à la mise sur pied de la Grande Bibliothèque du Québec suivie de l’intégration des Archives nationales. Elle préside aujourd'hui le Comité-conseil sur l'avenir du Parc olympique et est la présidente du conseil d'administration de l'UQAM. Ses réalisations lui ont valu de nombreux prix, distinctions et reconnaissances civiques et universitaires.

PARTAGER