Nouveau prix en éducation

Geneviève Allaire-Duquette est la première lauréate du prix Serge-Séguin en éducation.

12 Novembre 2013 à 15H17

Photo
Jean Bélanger, directeur du programme de doctorat réseau en éducation, Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation, Geneviève Allaire-Duquette, lauréate du prix Serge-Séguin, Robert Proulx, recteur, et Serge Séguin, professeur retraité de la Faculté des sciences de l'éducation. Photo: Denis Bernier

Geneviève Allaire-Duquette, doctorante en éducation (programme réseau), est la première lauréate du prix Serge-Séguin. Créé en hommage au professeur retraité Serge P. Séguin, pionnier de l'UQAM et fondateur de ce programme, le prix, accompagné d'une bourse de 1 000 $, sera remis annuellement à un étudiant inscrit au doctorat en éducation pour l'excellence de son dossier académique. «Ce prix constitue un témoin important de notre encouragement et de notre appui à tous ceux et celles qui entreprennent, poursuivent et complètent leur formation doctorale en éducation. Ils sont nos penseurs et leaders de demain en éducation au Québec», a déclaré le professeur retraité, qui était présent à la cérémonie de remise du prix en compagnie des membres de sa famille, dont son épouse Claudine Nézet, chargée de cours retraitée de la Faculté des sciences de l’éducation. Plusieurs membres de la direction et de la Fondation de l'UQAM étaient également présents à la soirée qui a eu lieu à la salle Pierre-Mercure.

Carte blanche à Yannick-Nézet Séguin

La cérémonie précédait le concert-bénéfice offert par Yannick Nézet-Séguin, docteur honorifique de l'UQAM et fils de Serge P. Séguin et de Claudine Nézet. Plus de 500 personnes ont assisté à ce concert qui visait à amasser des fonds pour la création du fonds Serge-Séguin, géré par la Fondation de l'UQAM. Le réputé chef de l'Orchestre métropolitain de Montréal a interprété au piano des œuvres de Schubert, de Brahms et de Tchaïkovski. Il était accompagné, au violon, de la diplômée Yukari Cousineau (B.A. musique, 1996), premier violon de l'Orchestre métropolitain, à l'alto de Pierre Tourville et au piano à quatre mains de Jennifer Bourdages. L'événement s'inscrivait dans la programmation «Cultiver l’éducation au Québec: 50 ans après le Rapport Parent», qui se déroule à l'UQAM jusqu'en avril 2014.

Articles connexes
PARTAGER