Trois docteurs honorifiques

L'UQAM rend hommage à Dany Laferrière, Bruno Mondovi et Warren B. Powell.

18 Novembre 2013 à 14H27

Sur recommandation de la Faculté des arts, de la Faculté des sciences et de l'École des sciences de la gestion, l'UQAM a décerné, le 16 novembre dernier, un doctorat honoris causa à l'écrivain Dany Laferrière, au biochimiste Bruno Mondovi et au spécialiste des transports Warren B. Powell. La remise de ces distinctions a eu lieu dans le cadre des cérémonies de collation des grades des deux facultés et école. La Faculté des arts a également décerné le titre de professeur émérite à France Vanlaethem, Bernard Andrès et Marc H. Choko et remis ses prix d'excellence en enseignement aux professeures Thérèse St-Gelais et Lori Saint-Martin, ainsi qu'à la chargée de cours Pascale Noizet.

Plus de 1 600 diplômés de l'UQAM ont participé aux cérémonies de collation des grades, lesquelles ont accueilli quelque 6 000 personnes. 

Dany Laferrière

Photo
Dany Laferrière. Photo: Jean-François Hamelin.

L'écrivain Dany Laferrière a fui la dictature des Duvalier en Haïti, en 1976, à l’âge de 23 ans, pour s'installer à Montréal, fuite qu’il a relatée en 2000 dans son roman Le cri des oiseaux fous. Pendant quelques années, il a connu la vie d’un immigrant travaillant dans les manufactures. Son premier roman, Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, paru en 1985, connaît un succès immédiat. L’écrivain iconoclaste publie par la suite une dizaine de romans, dont certains seront traduits en 14 langues, et devient une figure marquante de la littérature québécoise. Il déploie aussi son talent à la radio et à la télévision, puis tient pendant quelque temps une chronique hebdomadaire dans le quotidien La Presse. En décernant un doctorat honorifique à Dany Laferrière, l'UQAM a voulu souligner l’ancrage artistique et historique de sa réflexion, inscrite à la fois dans la diversité culturelle et dans la réalité québécoise des 30 dernières années, ainsi que la force poétique de son œuvre et son rayonnement dans la littérature de langue française. L'écrivain a reçu de  nombreuses distinctions, dont le Prix du Gouverneur général, en 2006, et le prix Médicis, en 2009. Il a été fait Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France, en 2012.

Bruno Mondovi

Photo
Bruno Mondovi. Photo: Jean-François Hamelin.

Né en Italie, le professeur Bruno Mondovi a contribué de manière remarquable à l'avancement des connaissances dans les domaines de la recherche fondamentale et appliquée en biochimie médicale et en biopharmaceutique. Diplômé en médecine et titulaire de deux doctorats – en biochimie et en biochimie appliquée –  de l’Université de Rome, Bruno Mondovi a enseigné, de 1951 à 2003, à la Faculté de pharmacie de l’Université de Rome La Sapienza, où il a obtenu le titre de professeur émérite. Le chercheur a réalisé des percées dans l’étude de la structure et des fonctions des protéines à cuivre et dans celle des mécanismes biochimiques de la sensibilité à la chaleur des cellules cancéreuses, développements qui ont conduit au traitement de plusieurs cancers par hyperthermie. Il s'est aussi intéressé au potentiel anti-tumoral des amino-oxydases et à leurs propriétés cardioprotectrices. Ses découvertes l’ont amené à proposer, pour traiter diverses affections, des approches thérapeutiques novatrices ne présentant pas les effets secondaires incommodants des antihistaminiques connus. Bruno Mondovi compte quelque 400 publications à titre d’auteur ou de co-auteur et une soixantaine de communications comme conférencier. Il a obtenu, en 1985, le prix international Wilhelm Konrad Röntgen en oncologie et, en 1988, le prix Feltrinelli de médecine de l’Académie des Lynx de Rome, la plus ancienne académie scientifique d’Europe, fondée en 1603.

Warren B. Powell

Photo
William B. Powell. Photo: Denis Bernier.

Diplômé de l’Université de Princeton et du Massachusetts Institute of Technology (MIT), où il a également été professeur, Warren Powell a conjugué son travail au service des entreprises et ses recherches fondamentales en lien avec la théorie de l’optimisation des phénomènes aléatoires, de l’apprentissage automatique et du traitement du signal. En 1998, il a fondé le Princeton Transportation Consulting Group, qui a élaboré un modèle connu sous le nom de Superspin, adopté par l'industrie du camionnage américain, notamment par les compagnies FedEx et UPS. Il a aussi créé le modèle MicroMap, utilisé aujourd’hui par plus de 60 000 camionneurs dans les 20 plus grandes entreprises de transport des États-Unis. Warren Powell a publié trois ouvrages phares dans sa discipline et plus de 135 articles dans diverses revues spécialisées. De nombreuses récompenses ont couronné ses réalisations, dont le prix du meilleur article décerné, en 2011, par l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), la plus grande association au monde pour l'avancement de la technologie. L’UQAM salue sa contribution exceptionnelle dans le domaine des méthodes quantitatives appliquées à la conception et à l’exploitation des systèmes logistiques et de transport.

 

Articles connexes
PARTAGER