Brigitte Ayrault, militante des droits des enfants et des adolescents, de passage à l'UQAM

15 Mars 2013 à 14H28

En visite au Canada, Brigitte Ayrault, l'épouse du premier ministre français Jean-Marc Ayrault, était de passage à l'UQAM aujourd'hui pour rencontrer les membres du Réseau universitaire franco-québécois sur les psychopathologies associées aux conduites suicidaires à l’adolescence.

Le réseau, dont la coordination québécoise est assurée par Réal Labelle, professeur au Département de psychologie et professeur associé au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal, regroupe des chercheurs du Québec et de la France, principalement des médecins psychiatres et des psychologues. Il est financé par la Commission permanente de la coopération franco-québécoise, le ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec et le Consulat général de France à Québec. Ses partenaires sont l'Hôpital Rivière des Prairies, l'Institut universitaire en santé mentale Douglas et l'Institut Philippe-Pinel de Montréal, au Québec, et le Centre hospitalier Pitié-Salpétrière, le Centre hospitalier universitaire de Rouen et le Centre hospitalier universitaire d’Amiens, en France

Ayant milité pour le droit des enfants et des adolescents, Brigitte Ayrault a été élue, en 2002, déléguée régionale aux droits des enfants des Pays de la Loire, puis a quitté cette fonction pour fonder, en 2005, la Maison des adolescents de Nantes.

PARTAGER