L'héritage des Oblats

Une exposition présentée à l'Écomusée du fier monde fait revivre l'histoire de l'Îlot Saint-Pierre Apôtre.

27 Novembre 2013 à 11H44

Photo
L'école Saint-Pierre, vers 1915. Photo: Archives des Frères Maristes du Canada.

Le Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal ainsi que le Service aux collectivités comptent parmi les collaborateurs du Centre St-Pierre qui ont permis la réalisation de l'exposition intitulée Audace et persévérance: l'héritage des Oblats O.M.I., présentée à l'Écomusée du fier monde jusqu'en mars 2014. «Nous sommes spécialisés dans la diffusion et nous disposons de peu de ressources pour faire de la recherche, alors quand ce genre de projet  se présente, l'un de nos partenaires privilégiés est l'UQAM», souligne avec reconnaissance Éric Giroux, responsable de la recherche et des collections à l'Écomusée du fier monde. L'exposition en question propose un bilan des recherches effectuées depuis 2010 afin de documenter l'histoire de l'Îlot Saint-Pierre Apôtre de Montréal et celle de l'Université Saint-Paul d'Ottawa.

L'Îlot Saint-Pierre Apôtre, situé juste en face de la tour de Radio-Canada, est un site historique classé appartenant aux Oblats, qui s'y sont établis en 1848. On y retrouve l'Église Saint-Pierre, le presbytère, la Maîtrise (bâtiment  qui abritait le Service social paroissial) et le Centre St-Pierre. «Les Oblats souhaitent se départir de cet ensemble urbain et le Centre St-Pierre, organisme laïque autonome créé en 1973, pilote un projet de requalification du site, qui verra l'ancien presbytère et la Maîtrise reconvertis en complexe hôtelier qui sera géré par Pro-Prêt, un organisme d'économie sociale», précise Éric Giroux, diplômé du baccalauréat en science politique et de la maîtrise en histoire de l'UQAM.

Le Centre St-Pierre souhaitait toutefois documenter et mettre en valeur l'œuvre des Oblats afin de préserver la mémoire des lieux. «Ils nous ont contactés en 2010 et nous avons accepté de participer avec eux à un projet, lequel de déclinait en trois expositions dans le hall du Centre St-Pierre, qui ont été présentées de 2010 à 2012», explique Éric Giroux. Des conférences, des circuits guidés de l'Îlot Saint-Pierre Apôtre et des activités de retrouvailles figuraient également au programme.

Photo
L'Université Saint-Paul. Photo: Archives provinciales des Oblats de Marie Immaculée, Richelieu.

«Puisque nous avons été financés par Patrimoine canadien et son programme d'indemnisation pour les expositions itinérantes, il fallait que le projet ait des échos dans deux provinces canadiennes au minimum, poursuit Éric Giroux. Or, l'Université Saint-Paul est l'héritière de l'œuvre éducative des Oblats, qui ont fondé l'Université d'Ottawa en 1848. En 1965, celle-ci s'est scindée en deux: une institution laïque (Ottawa) et une catholique (Saint-Paul). Cette dernière est gérée par les Oblats, qui y enseignent encore aujourd'hui.» L'exposition sera présentée à l'Université Saint-Paul en novembre 2014.

L'exposition, précise-t-il, présente des documents iconographiques provenant principalement des archives des Oblats et de l'Université Saint-Paul. «Nous nous intéressons aux œuvres éducatives, sociales, spirituelles et culturelles des Oblats, précise le commissaire de l'exposition. Le volet montréalais aborde entre autres la création de l'École St-Pierre, de la Jeunesse ouvrière catholique, du Service social paroissial et du Centre St-Pierre. Sans oublier l'Église St-Pierre, qui est l'une des plus dynamiques à Montréal grâce, entre autres, à son ouverture à la communauté gaie.»

Le volet ontarien s'attarde à la création de l'Université d'Ottawa et de son Centre catholique, qui a amorcé la distribution des Prions en église et qui est devenu Novalis, le plus important éditeur religieux au Canada.

«Nous concluons l'exposition par une réflexion sur l'héritage des valeurs de justice sociale et d'ouverture des Oblats qui permettent au Centre St-Pierre et à l'Université Saint-Paul de se projeter dans l'avenir», souligne Éric Giroux.

Visite commentée le 27 novembre

Le Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal propose une visite commentée de l'exposition Audace et persévérance: l'héritage des Oblats O.M.I ce mercredi 27 novembre à 17h. La visite sera présentée par Éric Giroux, en collaboration avec les adjoints de recherche qui ont participé au projet. Les places sont limitées. Réservation par courriel: lhpm@uqam.ca

Implication étudiante

Le Laboratoire d'histoire et de patrimoine de l'UQAM ainsi que le Service aux collectivités ont permis à l'Écomusée de s'adjoindre les services d'étudiantes afin d'effectuer des recherches. Lucie Bettez, étudiante à la maîtrise en histoire (aujourd'hui diplômée) a documenté l'histoire de l'école Saint-Pierre, une composante importante de l'Îlot Saint-Pierre Apôtre de 1886 à 1971. «Cette participation a permis d'enrichir le volet dédié à l'œuvre éducative des Oblats et les résultats ont contribué à la réalisation d'une exposition et d'une brochure historique commémorant le 125e anniversaire de l'école Saint-Pierre», souligne Éric Giroux.

Les professeurs Martin Petitclerc et Dominique Marquis, du Département d'histoire, ont supervisé le travail de l'étudiante à la maîtrise Andréa Shaulis. «J'ai exploré l'histoire institutionnelle du Service social de Saint-Pierre Apôtre, auquel ont collaboré les Sœurs de la Providence», précise l'étudiante. Son travail a été intégré à une brochure d'information sur le bâtiment de la Maîtrise. Elle a également présenté ses résultats lors d'une conférence au Centre St-Pierre.

«Il ne faudrait pas oublier l'apport du Service aux collectivités, d'abord Carmen Fontaine puis Josée-Anne Riverin, qui furent membres du comité de coordination du projet et qui ont fait un travail de suivi exemplaire», souligne Éric Giroux.

PARTAGER