Mouna Andraos et Melissa Mongiat réaliseront la première oeuvre d'art public numérique de Montréal

22 Mars 2013 à 13H30

Les artistes Melissa Mongiat (B.A. design graphique, 2002) et Mouna Andraos, chargées de cours à l'École de design, sont les lauréates du concours d'art public visant à doter le nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan d'une œuvre d'art numérique, la toute première à être intégrée à la collection d'art public de la Ville de Montréal.

Cette œuvre, intitulée Chorégraphies pour les humains et les étoiles, conjugue art, technologie numérique et participation du public. Elle invitera les visiteurs et les passants à redécouvrir l'astronomie par le jeu et à incarner, seuls ou en groupe, différentes scènes et phénomènes cosmiques qui seront ensuite traduits en images sur la façade du planétarium. L'œuvre sera complétée à la fin de 2013. Elle répondra aux critères et aux principes de développement durable, à l'instar de l'architecture du planétarium, qui vise une certification LEED Platine.  

«L'œuvre de ce duo au talent remarquable, bien connu pour la création des 21 Balançoires au Quartier des spectacles, contribuera à l'essor du planétarium et au rayonnement de Montréal à titre de ville de création, d'innovation, d'art public et UNESCO de design», a déclaré Élaine Ayotte, responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Mouna Andraos et Melissa Mongiat excellent dans les domaines du design d'interaction et des environnements narratifs. Leur entreprise, Daily tous les jours, recherche de nouvelles façons d'interagir en donnant un rôle significatif au public. Leurs projets visent à apporter une magie aux lieux, comportements et objets du quotidien.

PARTAGER