Nadia Seboussi obtient une bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain

23 Mai 2013 à 10H42

Nadia Seboussi (B.A. arts visuels et médiatiques, 2009; M.A. arts visuels et médiatiques, 2013), et Kim Waldron, de l’Université Concordia, sont les lauréates 2013 des bourses de fin d'études supérieures Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain. D’une durée de deux ans et d’une valeur de 55 000 $ chacune, ces bourses permettent aux artistes émergents de développer leur pratique professionnelle, d’entreprendre et de présenter des travaux de recherche-création, et d’enrichir leur expérience d’enseignement.

Le jury des bourses Bronfman a retenu cette année deux artistes dont les pratiques ont une dimension spéculative qui interroge directement notre relation au monde, et ce, d’une manière engagée. Les membres du jury ont également souligné la part de risque et d’audace que revêt chacun des deux projets retenus.

Née en Algérie, Nadia Seboussi vit et travaille à Montréal depuis 2002. Ses œuvres ont été présentées dans diverses expositions collectives à Montréal et en Algérie (Galerie de l’UQAM, espaces Jean-Brillant, la Galerie Art mûr, CDEx de l’UQAM). L'artiste tente dans son travail de restituer la réalité sociopolitique de la guerre civile algérienne (1990-2000), une guerre qui a opposé l’aile politique et armée de la mouvance islamique à la dictature militaire au pouvoir. «Le jury a soulevé la grande maturité de la pratique artistique de Nadia Seboussi, ainsi que la cohérence de son œuvre, la richesse des contenus proposés, de même que la complémentarité des perspectives que présente son projet de création à la fois politique, documentaire et féministe», a déclaré Louise Poissant, doyenne de la Faculté des arts de l’UQAM. Il a aussi reconnu l’audace et l’engagement personnel de l’artiste qui n’hésite pas à se confronter de manière directe à un sujet difficile.

Nadia Seboussi a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix d’excellence Pierre-Ayot, en 2010, et la bourse d'excellence Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, en 2010-2011. Elle présentera une exposition individuelle, en novembre 2013, à Dazibao, centre de photographies actuelles, et participera à plusieurs expositions collectives au cours de l’année, notamment en France, en Argentine, au Maroc et en Espagne.

PARTAGER