René Binette, Fellow de l'Association des musées canadiens

6 Juin 2013 à 14H19

René Binette (B.A. histoire de l'art, 1982), directeur de l’Écomusée du fier monde et chargé de cours au Département d'histoire de l'art, a été nommé Fellow de l’Association des musées canadiens (AMC), le 30 mai dernier, lors du congrès annuel de l'Association. Ce titre vise à reconnaître le parcours de personnes ayant contribué de façon significative à la profession, au rayonnement des musées et au travail de l'AMC. René Binette a siégé au conseil d’administration de l’Association, de 2004 à 2010, notamment comme vice-président, de 2008 à 2010.

Musée d'histoire industrielle et ouvrière de Montréal et musée citoyen, l'Écomusée a également remporté, conjointement avec l'organisme L'Atelier des lettres, le Prix d’excellence en éducation de l’AMC et le prix Citoyen de la culture André-Daigle, remis par le réseau Les Arts et la Ville, pour le projet La parole est à nous. Plusieurs diplômés de l’UQAM font partie de l’équipe du Musée : Éric Giroux (B.A. science politique, 1992; M.A. histoire, 1996), Chloé Guillaume (B.A. animation et recherche culturelle, 2011), Julie Landreville (M.A. histoire, 2004) et Maria Luisa Romano (B.A. animation et recherche culturelle, 2005; M.A. muséologie, 2010).

Le prix d'excellence en éducation de l'AMC est accordé à une programmation muséale faisant avancer les connaissances et atteignant de nouveaux publics. Dans le cadre du partenariat établi depuis 1999 entre l’Écomusée et L’Atelier des lettres, des adultes en alphabétisation ont réalisé des projets de recherche, des expositions, des publications ainsi que des activités d’éducation et d’animation, comme La parole est à nous. Ce projet a permis à une vingtaine d’adultes en processus d’alphabétisation d'utiliser la photographie pour explorer leur quartier ainsi que l’univers de l’écriture. Il comportait, entre autres, la présentation d’une exposition temporaire, l’intégration dans l’exposition permanente de l’Écomusée d’une murale intitulée Voici notre quartier! et la mise sur pied, avec des publics marginalisés et des intervenants communautaires locaux, d’activités d’éducation et d’animation.

 

PARTAGER