Chorégraphie astrale au Planétarium

Une œuvre numérique de Melissa Mongiat et Mouna Andraos est projetée tous les soirs au nouveau Planétarium.

24 Janvier 2014 à 10H27

Photo
Photo: Espace pour la vie (Geoffroy Boulangé)

Depuis le 23 janvier, l'œuvre multimédia permanente Chorégraphie pour des humains et des étoiles est projetée tous les soirs dès le crépuscule sur une façade extérieure du nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan. Conçue par les artistes et chargées de cours à l'École de design, Melissa Mongiat (B.A. design graphique, 2002) et Mouna Andraos, l'installation, qui a remporté le concours d'art public visant à doter le Planétarium d'une œuvre d'art numérique, conjugue art, technologie et participation du public.

L'œuvre invite les visiteurs et les passants à redécouvrir l'astronomie par le jeu et à incarner, seuls ou en groupe, différentes scènes et phénomènes cosmiques qui seront ensuite traduits en images sur la façade du planétarium.

Melissa Mongiat et Mouna Andraos, qui dirigent l'Atelier Daily Tous les jours, ont remporté de nombreux prix à travers le monde, notamment pour l'installation interactive 21 balançoires, un exercice de coopération musicale, un instrument de musique collectif de 30 000 pieds carrés conçu pour le Quartier des spectacles.

Articles connexes
PARTAGER