Subvention majeure en vaccinologie

Le professeur Denis Archambault reçoit plus de 700 000 dollars pour le développement d'une molécule.

6 Juin 2014 à 11H16

Photo
Denis Archambault, professeur au Département des sciences biologiques.

Professeur au Département des sciences biologiques, Denis Archambault a obtenu une subvention de près de 730 000 dollars des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), dans le cadre du Programme d’action concertée en santé. Le projet de recherche portera sur le développement d’une molécule qui jouera un rôle d'adjuvant (traitement auxiliaire visant à renforcer ou compléter la médication principale). Steve Bourgault, professeur au Département de chimie, ainsi que Mariela Segura et Marcelo Gottschalk, professeurs à l’Université de Montréal, participeront à cette recherche qui s'échelonnera sur quatre ans.

Les travaux sur la molécule pourraient avoir des retombées importantes en matière de vaccinologie. «Les vaccins à base de matériaux non vivants, utilisés tant en santé humaine qu’en santé animale, ont généralement besoin de l’ajout de produits appelés adjuvants dans le but d’optimiser leurs propriétés  immunitaires», explique Denis Archambault.

Son équipe de recherche a découvert l'activité d'adjuvant de la molécule en 2013, un peu par accident, lors d'une observation en laboratoire pour un autre projet d'étude. La découverte a été publiée la même année dans le journal scientifique Vaccine (vol. 31, pp. 2698-2704). «Notre recherche consistera en outre à caractériser le mécanisme d'action de la molécule», dit le professeur.

Le projet a reçu l'aval de deux partenaires industriels, une multinationale pharmaceutique localisée en Europe et une compagnie en biotechnologie basée au Québec. «Ces deux entreprises se sont montrées intéressés par notre projet et nous avons pu inclure leurs lettres d'appui dans notre demande de subvention, précise Denis Archambault. Au total, 36 projets ont été acceptés au Canada dans le cadre de ce concours particulier des IRSC et du CRSNG. Parmi les projets acceptés, sept provenaient du Québec, dont le nôtre.»

Professeur à l'UQAM depuis 1991, Denis Archambault est titulaire d’un doctorat professionnel en médecine vétérinaire (1976), d’une maîtrise en pathologie et microbiologie (1982) et d’un doctorat en microbiologie et immunologie (1986) de l’Université de Montréal. Il détient également une maitrise en administration des affaires (2001) de l'Université de Sherbrooke. Ses champs d’intérêt actuels concernent la biologie moléculaire, l’immunologie des virus à ARN et la vaccinologie.

PARTAGER