Enseigner l'adaptation des animaux

Quatre étudiantes en enseignement secondaire remportent le concours La Relève de l'AESTQ pour la qualité de leur projet pédagogique.

29 Octobre 2014 à 16H32

Maude Méthot O'Dowd, Julie B. Tardif, Sarah Piché et Audrey-Anne St-Aubin.Photo: AESTQ

Audrey-Anne St-Aubin, Julie B. Tardif, Maude Méthot O'Dowd et Sarah Piché, étudiantes au baccalauréat en enseignement secondaire, ont remporté le concours La Relève de l'Association pour l’enseignement de la science et de la technologie (AESTQ) pour leur projet pédagogique intitulé «Pas timbrée, l’adaptation». C'est la neuvième fois que des Uqamiens remportent ce prix. Celui-ci a pour but de souligner la qualité du matériel didactique produit par les futurs professionnels de l’enseignement en science et technologie du préscolaire, du primaire et du secondaire.

«Pas timbrée, l’adaptation» amène les élèves du premier cycle du secondaire à différencier les différents types d’adaptation des animaux en fonction de leur habitat, de leur niche écologique, de leur alimentation et de leur origine taxonomique. Échelonnée sur neuf cours, l'activité invite les élèves à participer à un concours de conception de timbres, à visiter un zoo, à produire un article à caractère scientifique portant sur les adaptations physiques et comportementales et à présenter oralement les résultats de leur recherche.

Le projet des étudiantes sera publié dans Spectre, la revue de l'AESTQ.

Par ailleurs, à l’occasion de son congrès annuel (22 au 24 octobre), l’AESTQ a remis à titre posthume le prix Raymond-Gervais (catégorie collégial/universitaire) à Armel Boutard, ancien professeur au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, décédé en 2008. Ce prix vise à reconnaître les enseignants qui se démarquent par leur engagement, leur écoute, leur sens aigu de l’innovation et leur aptitude à réfléchir sur les problèmes pédagogiques et éducatifs liés aux enjeux de la formation scientifique et technologique.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE