Meilleur ouvrage en histoire de l'éducation

Les professeurs Lyse Roy et Yves Gingras sont récompensés pour un ouvrage collectif sur les universités nouvelles.

27 Novembre 2014 à 15H13

Les professeurs Lyse Roy et Yves Gingras, du Département d'histoire, ont remporté un prix Fondateurs 2014 dans la catégorie «Meilleur ouvrage de langue française» pour Les universités nouvelles, enjeux et perspectives. Décerné par l'Association canadienne d'histoire de l'éducation (ACHÉ), ce prix reconnaît l'excellence des contributions en histoire de l'éducation. Il a été remis dans le cadre du Congrès biennal de l'Association qui a eu lieu du 23 au 26 octobre derniers à Saskatoon, en Saskatchewan. La liste des lauréats des prix Fondateurs sera publiée dans la prochaine édition de la Revue d'histoire de l'éducation, publiée par l'ACHÉ.

Paru en 2012 aux Presses de l'Université du Québec, l'ouvrage collectif Les universités nouvelles, enjeux et perspectives fait état de l'émergence dans les années 1960 et 1970 d'universités dites nouvelles et de leurs transformations. Ces universités, parmi lesquelles on compte des écoles techniques, se démarquent par de nouvelles façons de faire et innovent sur de multiples plans, tout en répondant davantage aux besoins sociaux et économiques de la société. Ayant contribué à construire un nouvel âge d'or dans l'histoire des universités, elles sont analysées sous différents aspects: politiques, institutionnels, pédagogiques, sociaux, symboliques et architecturaux. Des études sur le Québec et le Canada, mais aussi sur la France, la Belgique, le Danemark, l'Algérie et l'URSS complètent l'analyse. Avec cet ouvrage, les auteurs ont voulu également souligner le 40e anniversaire de l'UQAM et se pencher en particulier sur son histoire.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE