Un coup de pouce du Fonds des leaders

Neuf professeurs reçoivent plus de 3,2 millions de dollars pour leurs recherches.

9 Janvier 2014 à 15H08

Neuf professeurs de l'UQAM ont reçu plus de 3,2 millions de dollars aux derniers concours du Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) pour faire avancer des recherches dans des domaines tels que le traitement du cancer, la culture populaire québécoise ou les mécanismes de l'apprentissage. «Ces subventions d'infrastructure représentent un apport significatif pour la recherche dans diverses disciplines et particulièrement dans les domaines des arts, de la communication et des sciences sociales», affirme Yves Mauffette, vice-recteur à la Recherche et à la création.

Le Fonds des leaders John-R.-Evans aide les universités canadiennes à recruter et à maintenir en poste les meilleurs chercheurs en leur permettant d'acquérir l'infrastructure nécessaire pour la poursuite de recherches d'avant-garde. La FCI finance l'infrastructure et une partie des coûts d'exploitation et de maintenance connexes; les organismes partenaires financent les coûts directs de la recherche.

Les chercheurs de l'UQAM qui ont été sélectionnés par le Fonds des leaders sont les suivants:

Teodor Gabriel Crainic, Département de management et de technologie
Analyse des chaînes logistiques de transport, grâce à de puissants serveurs capables de traiter de grandes quantités de données simulées ou en temps réel, provenant des systèmes urbains de transport multimodaux de marchandises afin d'améliorer l'innovation technologique, la formation de personnel hautement qualifié, l'efficacité, la profitabilité et l'empreinte environnementale de ces activités.

Alexandre Gagnon, Département de chimie
Acquisition d'équipements de chromatographie utilisés en chimie médicinale et dans le domaine pharmaceutique afin de faciliter la synthèse de produits d'intérêt biologique pour le traitement du cancer.

Dominic Hardy, Département d'histoire de l'art
Réalisation d'une première synthèse de l'histoire de l'art au Québec, de 1600 à 1960, en créant d'abord une base de données multimédia sur différents produits de la culture artistique québécoise, permettant de les sauvegarder et de les rendre accessibles.

Allison Harell, Département de science politique
Mise sur pied d'un laboratoire permettant la collecte, l'analyse et la conservation d'une vaste gamme de données expérimentales, médiatiques et de sondages visant à mieux comprendre les attitudes des citoyens ainsi que les facteurs qui les influencent, dont le rôle joué par les émotions.

Steven Kembel, Département des sciences biologiques
Utilisation d'appareils de séquençage à haut débit de l'ADN environnemental pour mieux connaître les microbes sur les feuilles et les racines des plantes et évaluer l'importance de la biodiversité végétale et microbienne pour la gestion forestière et les changements climatiques.

Julien Mercier, Département d'éducation et formation spécialisées
Compréhension des mécanismes cognitifs et affectifs présents dans l'apprentissage en acquérant des équipements de pointe pour des mesures synchronisées d'encéphalographie, de suivi oculaire et de réactions physiologiques entre deux personnes en interaction.

André Mondoux, École des médias
Analyse de l'utilisation des mécanismes de jeu dans les technologies de communication mobile, des avantages pour les usagers et des dérives possibles d'outils tels que la géolocalisation.

Frédéric Rochon, Département de mathématiques
Création d'un laboratoire de calculs par ordinateur en mathématiques fondamentales, notamment en combinatoire et en géométrie, afin de mettre en lumière les structures fines d'objets mathématiques complexes qui autrement ne pourraient être étudiés. 

Chantal Savoie, Département d'études littéraires
Regroupement et  accessibilité des recherches sur l'influence de la culture populaire québécoise sur l'imaginaire collectif, des années 1920 à aujourd'hui, par les chansons, romans, variétés radiophoniques et télévisuelles, best-sellers, etc.

PARTAGER