Pionnier des neurosciences

L'UQAM décerne un doctorat honorifique à Sten Grillner pour sa contribution à la neurophysiologie du mouvement et aux neurosciences.

13 Novembre 2014 à 9H40

Yves Mauffette, vice-recteur à la Recherche et à la création, Sten Grillner, docteur honoris causa, et Luc-Alain Giraldeau, doyen de la Faculté des sciences.Photo: Jean-François Hamelin

Par décision de son Conseil d'administration et sur la recommandation de sa Faculté des sciences, l'UQAM a décerné, le 12 novembre dernier, un doctorat honoris causa à Sten Grillner. Par ce geste, l'Université veut souligner son travail remarquable dans les domaines de la neurophysiologie de la locomotion et des neurosciences en général, ainsi que ses réussites en tant qu’administrateur, notamment au sein de la prestigieuse assemblée Nobel de l’Institut Karolinska de Stockholm, en Suède.

L'événement avait lieu à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau, dans le cadre de la collation des grades de la Faculté des sciences, organisée par le Bureau des diplômés en collaboration avec le Registrariat, les facultés, divers services et le Centre Pierre-Péladeau. Plus de 230 diplômés ont assisté à la cérémonie en présence de nombreux invités, parents et amis.

Caractériser les mouvements locomoteurs

Doctorant en neurophysiologie de l’Université de Göteborg en Suède, Sten Grillner amorce sa carrière professorale en 1975 au Département de physiologie de l’Institut Karolinska. Douze ans plus tard, il est nommé directeur de l’Institut Nobel de neurophysiologie de l’Institut Karolinska et professeur dans cet établissement, où il occupe toujours ces deux postes.

Sten Grillner fut le premier, dans les années 1970, à démontrer la capacité de la moelle épinière des mammifères de générer les mouvements locomoteurs. En étudiant la structure générale du système nerveux de la lamproie, similaire à celle des mammifères et des humains, il a réussi à caractériser à l’échelle cellulaire les réseaux neuronaux spinaux responsables du contrôle des mouvements locomoteurs, notamment de la coordination de centaines de muscles. Ses travaux pourraient éventuellement être utilisés pour réhabiliter des patients atteints de lésions de la moelle épinière.

«Plusieurs professeurs en sensorimotricité du Groupe de recherche en activité physique adaptée de l’UQAM – le GRAPA – ont bénéficié des travaux du professeur Grillner et de son équipe, a souligné le doyen de la Faculté des sciences, Luc-Alain Giraldeau, qui a lu l'éloge de Sten Grillner. En kinésiologie, par exemple, les mécanismes nerveux responsables du mouvement revêtent un intérêt considérable.»

Grande contribution

Le professeur Grillner a publié plus de 320 articles, de nombreux ouvrages collectifs et des monographies dans la sphère des neurosciences computationnelles, de la neuro-informatique et de la neurorobotique. Ses articles  sont parus dans des revues prestigieuses comme Nature, Science, Neuron et Proceedings of the National Academy of Science. Il a également prononcé une vingtaine de grandes conférences internationales, en plus de former une quinzaine de doctorants et 58 postdoctorants.

Récipiendaire du prix Bristol-Myers Squibb for Distinguished Achievement in Neuroscience Research, en 1993, et de la médaille Reeve-Irvine en recherche, en 2002, il a été, en 2005, colauréat du prix en neurosciences Ralph W. Gerard, la plus haute distinction conférée par la Society for Neuroscience. En 2008, il a également été lauréat, avec deux autres chercheurs, du premier prix Kavli pour la neuroscience doté d’une bourse d’un million de dollars.

Enfin, Sten Grillner a été membre pendant dix ans du Comité d’attribution des prix Nobel de l’assemblée Nobel de l’Institut Karolinska de Stockholm dans la catégorie Physiologie ou médecine. Dans les années 1990, il a été président de la Fédération européenne des sociétés de neurosciences et membre de l’International Brain Research Organization (IBRO). Il a été élu secrétaire général de la IBRO en 2013 et en préside actuellement le comité de promotion mondial des neurosciences.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE