Hydro-Québec et l'État québécois

Stéphane Savard reçoit le prix Michel-Brunet de l'Institut d'histoire de l'Amérique française pour son ouvrage sur la société publique.

24 Octobre 2014 à 15H04

Stéphane Savard.Photo: Émilie Tournevache

Stéphane Savard, professeur au Département d'histoire, a remporté le prix Michel-Brunet de l'Institut d'histoire de l'Amérique français pour son livre Hydro-Québec et l’État québécois, 1944-2005 (Septentrion, 2013). Doté d’une bourse de 1 000 dollars, ce prix couronne le meilleur ouvrage traitant d’un sujet historique produit par un historien québécois de moins de 35 ans.

Cet ouvrage présente le rôle prédominant de la société publique dans la construction nationale, ainsi que son instrumentalisation politique à des fins étatiques ou partisanes. Il fait la lumière sur les débats concernant Hydro-Québec dans le cercle des responsables politiques et administratifs, les territoires qu'elle gère, les techniques qu'elle utilise et l'impact de ses activités sur la vie et l'identité des Québécois et des autochtones.

Hydro-Québec et l'État québécois, 1944-2005 a également été finaliste, cette année, du prix de la présidence de l'Assemblée nationale et du prix Sir-John-A.Macdonald de la Société historique du Canada.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE