Un village urbain

Des finissants et des diplômés de l'École de design participent à l'édition 2014 du Village éphémère.

26 Juin 2014 à 16H14, mis à jour le 2 Juillet 2014 à 10H40

Photo
Village éphémère 2014. Photo: Jean-Mikael Seminaro photographe/ ADUQ

Six projets conçus par des finissants et des diplômés de l'École de design ont été sélectionnés pour faire partie du Village éphémère, à l'issue d'un concours lancé par l’Association du design urbain du Québec (ADUQ). Au total, une vingtaine de projets élaborés par des artistes et des designers du domaine de l’aménagement ont été retenus. Véritable fenêtre sur le fleuve, le pont Jacques-Cartier, le parc d'attractions La Ronde et les feux d'artifices, la deuxième édition du Village éphémère se déroulera au Pied-du-courant, dans l'arrondissement Ville-Marie, et prendra des allures de bords de mer (boardwalk).

Présenté jusqu'au 16 août prochain, l'événement vise à permettre à la population de s’approprier la ville et à rendre plus accessibles et conviviaux les espaces sous-exploités de Montréal. Il comprend une promenade bordée de pavillons, du mobilier urbain, des installations ainsi qu'une plage et des camions de cuisine de rue.

Les projets uqamiens

Dans la catégorie Pavillon, le projet «Fine épicerie» de Louisa Manceau et Miaro Rasolondraibe, finissantes au D.E.S.S. en design d'événements, propose un nouveau genre de commerce de proximité, où il sera possible de se rencontrer et d'échanger des produits alimentaires. Le projet «La mairie», de Thomas Combes, étudiant au D.E.S.S. en design d'événements, et de Timothé Houillon, se veut un centre d'information au service des villageois. Ceux-ci pourront partager des informations avec les autres participants en écrivant à la craie sur des ardoises.

Dans la catégorie Mobilier, les projets «Soft Hills», des designers diplômés de Pete & Vegas, «La dérive urbaine», de l'équipe Les gamines, composée des étudiantes Marie-Fei Deguire, Nancy Roy-Larivière et Marie-Christine Thomas, du baccalauréat en design de l'environnement, et «La longue chaise longue», de l'équipe M5a composée des étudiants Vincent Perron et Antoine de Géry, du baccalauréat en design de l'environnement, et de Denis Lahaie, consistent en une structure aux formes molles et confortables rappelant le hamac, en une série de bouées multicolores faciles à déplacer afin de créer «des espaces de rassemblement spontané» et en un dispositif intime qui invite à la contemplation et au repos.

L'installation «La terrasse de rêve de Julie Payette», de l'équipe Jeunes et Jolis, composée des étudiants Michèle Beauchamp-Roy et Laurent Lavoie, du baccalauréat en design de l'environnement, et de Charles Joron et Dominique Rivard, du D.E.S.S. en design d'événements, comprend pour sa part un tapis en faux gazon, de grands oreillers moelleux, sur lesquels les gens pourront prendre place et se reposer, et un abri Tempo. Le soir venu, un dispositif lumineux installé au plafond de l'abri donnera l'impression aux spectateurs qu'ils peuvent observer les étoiles.

On peut obtenir plus d'information sur les projets à l'adresse suivante: http://aduq.ca/village-ephemere/participants/

Articles connexes
PARTAGER