Tourisme 2015

L’hyperpersonnalisation, l'hyperconnexion, le retour des Américains et l'émergence de la Chine comptent parmi les grandes tendances.

22 Janvier 2015 à 16H47

Photo: iStock

C'est en voie de devenir une tradition. Chaque année, depuis 2013, la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion, en partenariat avec Tourisme Montréal, dresse le palmarès des tendances dans le domaine du tourisme sur les scènes locale, nationale et internationale. La chaire s'est de nouveau prêtée à l'exercice, le 21 janvier, en dévoilant les 15 grandes tendances touristiques qui, en 2015, influenceront les décisions des consommateurs et des acteurs de l'industrie. La présentation s'est faite dans le cadre d'une édition spéciale des Gueuletons touristiques, qui a accueilli près de 300 personnes.

«Bien sûr, nous n'avons pas de boule de cristal, mais nous essayons de réfléchir au développement et à l'évolution de tendances qui, contrairement aux effets de mode, s'inscrivent dans la durée», souligne Paul Arseneault, professeur en gestion des organisations touristiques au Département d'études urbaines et touristiques.

Marketing hyperpersonnalisé

Selon le chercheur, «nous vivons actuellement à l'ère de l'ego-portrait, où la mise en scène de soi dans un décor touristique est plus importante que le décor lui-même. D'où l'importance grandissante dans la promotion touristique des éléments visuels.» La popularité des caméras de type Go Pro, que portent les aventuriers pour filmer leurs exploits, et des bornes à selfie pré-identifiées devant des hauts-lieux touristiques illustre  bien l’importance du phénomène.

La transformation des comportements du client et des supports technologiques, la multiplication des canaux et l’hyperpersonnalisation poussent ainsi le marketing de masse vers la sortie. Place désormais au marketing de créneau hyperpersonnalisé ! «On va encore plus loin avec l'hyperconnectivité, soit la multiplication des objets connectés à Internet – téléphones, montres, bracelets – qui permet de générer de nouvelles façons de recevoir et de consommer les données et aussi de s'orienter dans les destinations touristiques», note Paul Arseneault. Bien gérées et choisies de façon judicieuse, ces informations permettront de personnaliser davantage l’offre, et ce, de façon instantanée.

Un cocon de confort

Dans le domaine de l'hôtellerie, le bien-être du client est plus que jamais au cœur des préoccupations. Cela passe notamment par une bonne nuit de sommeil: offrir des matelas et des oreillers de grande qualité, des chambres insonorisées et un contrôle de la température et de la luminosité. Évidemment, les technologies jouent un rôle clé dans cette quête de bien-être. Par exemple, des hôteliers proposent une bande passante efficace pour une connexion Internet rapide, un service de conciergerie numérique, etc. Bref, la chambre se transforme en un cocon de confort.

USA come back

Déjà observée en 2014, le retour en force du marché américain devrait se poursuivre cette année. Avec une économie américaine sortie de la récession, des Américains qui dépensent plus en divertissements, un indice de confiance à la hausse, un taux de change favorable et la chute du prix de l'essence, «les conditions semblent réunies pour qu'une nouvelle génération d'Américains fréquente le Québec, observe le professeur. L'enjeu est important, car le Québec, au cours des 12 dernières années, a perdu environ un million de touristes provenant des États-Unis.»

Un joueur incontournable

Selon Paul Arseneault, «le grand boom touristique se produit actuellement en Asie». La Chine, notamment, s'impose de plus en plus comme un opérateur touristique d'envergure. La croissance de son commerce international, des partenariats avec d'importantes entreprises touristiques en Asie-Pacifique et l’acquisition d'actifs occidentaux, comme le Club Med et le Château Montebello, démontrent bien son dynamisme. En 2015, la Chine pourrait même devenir le plus grand marché de voyageurs d’affaires internationaux, dépassant les États-Unis.

On peut visionner la vidéo de la conférence à l'adresse suivante: http://www.ustream.tv/recorded/57831273

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE