Lauréats d'un Prix du Québec

Benoît Lévesque, Pierre Ouellet et Monic Brassard reçoivent un Prix du Québec pour leur contribution à la culture et à la science.

2 Novembre 2015 à 16H16

Trois Uqamiens figurent parmi les 14 personnalités lauréates d'un Prix du Québec 2015 récompensant des carrières remarquables dans les domaines de la culture et de la science. Le professeur émérite Benoît Lévesque, du Département de sociologie, obtient le prix Marie-Andrée-Bertrand en innovation sociale. Le professeur titulaire Pierre Ouellet, du Département d'études littéraires, reçoit le prix Athanase-David en littérature. Le duo d'artistes Cozic, formé d'Yvon Cozic et de la diplômée Monic Brassard (B.Sp. Ens. arts plastiques, 1973), obtient le prix Paul-Émile-Borduas en arts visuels et métiers d'art. Ces prix, qui représentent la plus haute distinction décernée par le gouvernement québécois dans ces domaines, seront officiellement décernés lors d'une cérémonie protocolaire qui aura lieu le 18 novembre prochain, à l'hôtel du Parlement.

Benoît Lévesque

Benoît Lévesque

Benoît Lévesque a été le premier chercheur à proposer une définition et une programmation de recherche qui relient l'innovation aux transformations sociales. Le professeur émérite a cofondé le Centre de recherche sur les innovations sociales, le seul de son genre au Canada. «Si l'économie sociale québécoise est l'une des plus développées au monde et que plusieurs organismes internationaux s'en inspirent, c'est entre autres grâce à ses travaux, affirment les membres du jury du prix Marie-Andrée Bertrand. M. Lévesque a également contribué à l'essor de plusieurs grappes d'innovation.»

Pierre Ouellet

Pierre OuelletPhoto: Alexis K. Laflamme

«Poète, romancier et essayiste, Pierre Ouellet laisse parler sa plume plutôt que de "pratiquer un style", a souligné le jury du prix Athanase-David. Inventif et humaniste, il est un créateur d'images littéraires, un dessinateur d'idées.» Également éditeur, le lauréat a à son actif une vaste production comptant plusieurs dizaines de livres, de collections, d'anthologies, d'ouvrages collectifs et de revues littéraires. Plusieurs marques de reconnaissance lui ont été accordées, dont le Signet d'or de Télé-Québec et le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières. Il a en outre été deux fois récipiendaire du Prix du Gouverneur général.

Monic Brassard

Monic Brassard et Yvon CozicPhoto: Éric Labonté / Gouvernement du Québec

Actif depuis 45 ans, le duo Cozic a signé une trentaine d'œuvres d'art public. Ses œuvres extrêmement percutantes sont teintées de force et d'audace, et marquées par la fougue et la liberté, relève le jury du prix Paul-Émile-Borduas. «Son art contemporain est souvent mis en valeur dans le milieu scolaire et a une influence significative sur la jeune génération d'artistes au Québec.»

Les récipiendaires des Prix du Québec reçoivent une bourse non imposable de 30 000 dollars, une médaille en argent confectionnée par un artiste du Québec, un parchemin calligraphié et une épinglette portant le symbole des Prix du Québec, une pièce de joaillerie exclusive.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE