Deux prix en architecture

Des étudiants en design se distinguent au concours de l'Hôtel de glace.

26 Janvier 2015 à 17H20

Suite intitulée Espace en distorsion, conçue par Roderic Archambault-Lavigne, Adrian Galeazzi et Félix-Antoine Lalonde-Lavergne. Photo: Remnaud Philippe.

L'équipe composée de Roderic Archambault-Lavigne, Adrian Galeazzi et Félix-Antoine Lalonde-Lavergne a remporté le deuxième prix au concours Architecture éphémère organisé par l'Hôtel de glace, alors que Noémie Maulant s'est classée troisième. Situé à Québec, l'Hôtel de glace reçoit chaque année des milliers de visiteurs.

Pour une 10e année consécutive, les étudiants des écoles d'architecture et de design d'environnement des universités Laval, McGill, de Montréal et de l'UQAM devaient concevoir pour l'hôtel une suite de neige et de glace ayant pour thème l'espace-temps. Présidé par Philippe Lupien (B.A. design de l'environnement, 87), professeur à l'École de design et cofondateur du cabinet de consultants en design Lupien+Matteau, le jury du concours a choisi, parmi plus de 30 projets soumis, les trois suites qui seront réalisées sous le thème de l’espace-temps.

Pour leur projet intitulé «Espace en distorsion», Roderic Archambault-Lavigne, Adrian Galeazzi et Félix-Antoine Lalonde-Lavergne ont proposé une immersion dans un paysage où la lumière évolue dans l’espace en fonction du temps, entraînant un changement de perception par des jeux d’ombres issus des textures sculptées sur les murs de glace. Le soleil se lève ainsi doucement à la base de la tête de lit et se couche dans un éclat doré derrière une sphère de glace bleutée située à l’opposé de la pièce.

Suite intitulée Inversion des pôles, conçue par Noémie Maulant. Photo: Renaud Philippe.

L'étudiante Noémie Maulant, également lauréate du prix du public, avait imaginé une suite intitulée «Inversion des pôles». Celle-ci proposait une immersion dans un monde parallèle où des Égyptiens, vêtus de chauds manteaux, passent la majeure partie de leur temps à célébrer le soleil. Les soleils du disque solaire situés derrière le lit et ceux des silhouettes dessinées sur les murs de neige sont faits en glace translucide et sont illuminés de l’arrière par une lumière jaune orangée.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE