Fête de reconnaissance

La Faculté des sciences de l'éducation organise une fête pour souligner les bons coups de ses membres.

12 Juin 2015 à 11H32

Claude Germain, Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation, Monique Lebrun-Brossard. Photo: Duy Phong Le

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées, le 10 juin dernier, lors d'une fête de la reconnaissance organisée par la Faculté des sciences de l'éducation. À l'occasion de cet événement, qui visait à célébrer les réussites des membres de la Faculté au cours de la dernière année, les professeurs Monique Lebrun-Brossard (M.A. linguistique, 1977) et Claude Germain, du Département de didactique des langues, ont reçu chacun un éméritat. 

Monique Lebrun-Brossard a œuvré au sein du Département de linguistique et de didactique des langues de 1996 à 2008, puis au Département de didactique des langues jusqu'en 2009, année où elle a obtenu le statut de professeure associée. Au cours de sa carrière, elle s'est intéressée à plusieurs domaines de recherche, dont la linguistique du français, de la lecture et de la grammaire, la communication et la pédagogie interculturelles, la littérature migrante et sa didactique et, plus récemment, la littérature médiatique multimodale. Ses travaux ont contribué au rayonnement de l'UQAM et de sa Faculté des sciences de l'éducation.

Claude Germain a débuté sa carrière à l'UQAM en 1987, au Département de linguistique et de didactique des langues. Fort d'une formation doctorale en épistémologie, à l'Université d'Ottawa, et en linguistique, à l'Université d'Aix-Marseille, il est considéré comme une figure marquante de la didactique des langues au Québec, au Canada et à l'étranger. Il s'est aussi intéressé à l'enseignement des langues pour les sourds en jetant les bases d'une approche neurolinguistique dans ce domaine, en collaboration avec Joan Netten, de l'Université Memorial (Terre-Neuve).

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE