Un ouvrage de mémoire

Le livre Quartiers disparus remporte le prix d'excellence de l'Association des musées canadiens.

30 Avril 2015 à 14H15

Le livre Quartiers disparus – Red light, Faubourg à m’lasse, Goose Village (Cardinal), publié sous la direction de la muséologue du Centre d’histoire de Montréal Catherine Charlebois et du professeur Paul-André Linteau, du Département d'histoire, tous deux membres du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM) de l’UQAM, a remporté récemment le prix d’excellence de l’Association des musées canadiens dans la catégorie Recherche. Ce prix reconnaît le travail accompli par le Centre d’histoire de Montréal, en collaboration avec le LHPM ainsi que les Archives de la Ville de Montréal.

L'ouvrage Quartiers disparus, tiré de l'exposition du même nom présentée au Centre d'histoire de Montréal de 2011 à 2013, fait revivre trois quartiers anciens de Montréal, disparus au milieu du siècle dernier, alors qu'urbanistes et dirigeants politiques ont repensé l'aménagement de la ville en n'hésitant pas à faire table rase du passé. Il s'agit d'une portion de l'ancien Red Light dans laquelle seront construites les Habitations Jeanne-Mance, de la partie du Faubourg à m'lasse démolie pour permettre l'érection de la tour de Radio-Canada et du Village-aux-Oies (Goose Village), aussi connu sous le nom de Victoriatown, complètement rasé pour les besoins d'Expo67.

«Sur le plan physique, il ne reste plus rien de ces trois territoires anciens, écrivent Catherine Charlebois et Paul-André Linteau, qui ont dirigé ce livre. (…) Si les bulldozers ont rayé de la carte des rues entières, ils n'ont toutefois pas réussi à en effacer la mémoire, une mémoire que ce livre fait revivre.»

Les auteurs ont retenu 121 clichés, mis en valeur grâce à des extraits d'entrevues avec d'anciens résidents et des experts.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE