Comprendre l'extrémisme violent

Jocelyn Bélanger a dirigé la publication d'une trousse de renseignements destinée au grand public.

19 Novembre 2015 à 13H18

Pour la première fois en Amérique du Nord, une trousse de renseignements sur l’extrémisme violent (TREV) est rendue publique. Celle-ci vise à outiller les parents et les enseignants afin de comprendre et de prévenir ce phénomène. Destinée au grand public, la TREV tire les leçons de 50 ans de recherches sur l’extrémisme violent.

Rédigée sous la direction du professeur Jocelyn Bélanger, du Département de psychologie, cette trousse est disponible gratuitement sur Internet et est publiée en français et en anglais. Des versions en arabe et en italien sont en cours.

Plusieurs sources et groupes – religieux, extrême gauche, extrême droite, ethno-nationalistes, environnementalistes – peuvent conduire à l’extrémisme violent. Apportant un éclairage sur l’ensemble de ce phénomène, les auteurs de la TREV abordent des questions cruciales, telles que les signes et le processus de radicalisation, les facteurs de risque et de prévention, ainsi que les mesures à prendre pour aider les jeunes radicalisés. Trois études de cas canadiennes, qui servent d’exemples, y sont présentées.

Jocelyn Bélanger effectue des recherches sur l’extrémisme violent depuis 2008, en collaboration avec le groupe de recherche Study of Terrorism and Responses to Terrorism (START), financé par le Département de la défense américaine. En mars 2015, le chercheur a été mandaté par la Ville de Montréal et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour créer le premier centre de déradicalisation en Amérique du Nord en vue de prévenir l’extrémisme violent.

Pour en savoir davantage sur les travaux de Jocelyn Bélanger, on peut lire l'entrevue qu'il a accordée à Actualités UQAM en janvier dernier, au lendemain de l'attentat terroriste commis dans les locaux du journal français Charlie Hebdo.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE