Congrès de l'IAMCR

L'UQAM est l'hôte du plus grand congrès international en communication.

7 Juillet 2015 à 15H41

 Photo: Istock

Quelque 1 200 personnes provenant de 80 pays se réuniront à l'UQAM, du 13 au 16 juillet, pour assister au congrès de l'International Association for Media and Communication Research (IAMCR). Cet événement, dont l'édition 2015 est organisée par les professeurs Christian Agbobli et Yanick Farmer, du Département de communication sociale et publique, est considéré comme le plus grand congrès international en communication.

La cérémonie d’ouverture aura lieu au Palais des congrès de Montréal, le 12 juillet, à 17 h 30. À cette occasion, Indrajit Banerjee, directeur de la Division de la société de l’information de l’UNESCO, présentera les résultats préliminaires d'une étude approfondie sur les enjeux reliés à Internet, regroupés autour de quatre thèmes majeurs: l’accès, la liberté d’expression, la vie privée et l’éthique.

De nombreux autres sujets seront abordés au cours du congrès, notamment l’activisme digital et l’utilisation des nouvelles technologies en période de changement social, l’enjeu de la sécurité, l’évolution des conditions de travail des journalistes à travers le monde, l’impact de la communication lors de campagnes électorales, la transformation des relations affectives à l’ère des médias numériques et l’influence des médias sur les enfants.

Le 14 juillet, le professeur David Lyon, de l’Université Queen’s, directeur du Surveillance Studies Centre et membre de la Chaire de recherche en études sur la surveillance, présentera une conférence sur la question de la vie privée dans un monde où la communication numérique gagne de plus en plus de terrain. Le Service aux collectivités organise également un forum citoyen intitulé «Mouvement citoyen et résistance: le pouvoir ambigu des médias». Des chercheurs internationaux ainsi que des représentants de différentes organisations et mouvements sociaux seront présents pour discuter des enjeux entourant l’utilisation des médias dans les luttes sociales. Le 15 juillet, Serge Proulx, professeur à l'École des médias et cofondateur de la Faculté de communication, s’interrogera sur l’instauration progressive d’une société de contrôle et de surveillance.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE