Place au documentaire!

La 18e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal fait la part belle aux créations des Uqamiens.

12 Novembre 2015 à 16H43, mis à jour le 13 Novembre 2015 à 10H30

Une image tirée des GIFoscopes du RIDMImage: Thibault Magni

Les Uqamiens sont nombreux à participer aux diverses activités qui auront lieu durant les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM). Jusqu'au 22 novembre prochain, le festival présente 144 films en provenance de 42 pays, dont près de 50 documentaires de cinéastes québécois. Outre les projections, des débats et des tables rondes sont également au programme. En vertu d'un partenariat établi entre les RIDM et l'UQAM, l'Université accueille de nouveau les festivaliers dans ses salles du pavillon Judith-Jasmin Annexe (pavillon JE) et du Cœur des sciences. Ce partenariat s'inscrit dans la volonté de l'UQAM de développer des collaborations entre les facultés et les divers festivals et de mettre en valeur les réalisations artistiques, graphiques et Web des membres de la communauté universitaire.

Les Gifoscopes et autres installations

Dans le cadre du partenariat RIDM-UQAM, l'étudiant en design graphique Thibault Magni, qui a illustré la page couverture de l'agenda 2015-2016 de l'UQAM, a été mandaté par le Service des communications afin de concevoir des bandes animées pour l'installation interactive des GIFoscopes. Ces drôles d'objets, rappelant à la fois le praxinoscope et le GIF animé, utilisent une bande de dessins placée à l'intérieur d'un tambour tournant autour d'un cylindre, ce qui produit l'illusion du mouvement. «Comme ces installations sont grandement appréciées des enfants et des familles, j'ai eu l'idée de présenter des animations colorées et dynamiques sur les thèmes de la découverte et de l'étonnement, explique Thibault Magni. Ça demeure très accessible!» Les GIFoscopes sont installés sur la place Pasteur et sur la Promenade des artistes.

Le créateur sonore et professeur Simon-Pierre Gourd, de l'École des médias, présente Dial_log/Dialogue, «un documentaire de création sous forme d'installation sonore». L'œuvre, diffusée au Quartier général du festival (tous les jours, de 11 h à 22 h), présente des extraits de documentaires et d'entrevues de réalisateurs des RIDM.

L'installation vidéo En attendant Bárðarbunga, du diplômé François Quévillon (B.A. arts visuels, 05; M.A. arts visuels, 08) sera présentée tous les jours à la Cinémathèque québécoise (salle Norman McLaren). On peut voir des images du volcan islandais Bárðarbunga, en 2014, quelques minutes avant son éruption. Il y a aura rencontre avec l'artiste le 14 novembre, à 11 h.

Pouvoir et démocratie

Lucie Sauvé, professeure au Département de didactique et directrice du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l'environnement et à l'écocitoyenneté, prendra part à la conférence À qui le pouvoir?, une réflexion sur l'engagement social, la diversité des modes d’action possibles, leurs limites et leurs impacts.

Présentée en collaboration avec le Cœur des sciences, la conférence sera précédée du film Pipelines, pouvoir et démocratie, du réalisateur Olivier D. Asselin, un portrait du pouvoir politique québécois sur fond de bataille écologique (18 novembre, 20 h, pavillon Judith-Jasmin Annexe).

Présenté en collaboration avec le Cœur des sciences et la chaîne de télévision Canal D, le film Star*Men d'Alison Rose explore la passion et la curiosité qui animent quatre éminents chercheurs en astronomie (13 novembre, 20 h 45, Cinéma du parc; 16 novembre, 18 h, Cinémathèque).

Toujours dans le cadre du festival, l'événement Face-à-face permet aux producteurs et aux réalisateurs de rencontrer individuellement des télédiffuseurs publics et privés, des distributeurs et autres programmateurs de festivals. Plus de 90 décideurs et experts de partout à travers le monde seront sur place lors de ce Face-à-face 2015 qui aura lieu le 17 novembre, dès 9 h, à la Salle polyvalente (SH-4800) du Cœur des sciences.

Autour de la musique de film

La table ronde Carnets d'écoute présentera des approches permettant de réfléchir aux enjeux entourant le réalisme et le langage spécifique des bandes sonores documentaires. La conférence, qui réunira notamment les preneurs de son et concepteurs sonore Claude Beaugrand et Mélanie Gauthier, aura lieu le samedi 14 novembre, à 14 h, au pavillon Judith-Jasmin Annexe.

La conférence du compositeur Jóhann Jóhannsson, gagnant du Golden Globe de la meilleure musique de film pour The Theory of Everything, et du cinéaste Denis Villeneuve (B.A. communication, 1992), pour qui il a composé les trames sonores de Prisoners et de Sicario, discuteront de leur relation de travail et des enjeux de la composition musicale pour le cinéma. Présenté en collaboration avec le D.E.S.S. en musique de film de l'UQAM et Les Rendez-vous du cinéma québécois, l'événement se tiendra le 21 novembre à 14 h 15, à l'Université Concordia.

Parmi les œuvres de diplômés qui seront présentées dans le cadre de l'événement, on retrouve Les vaillants de Pascal Sanchez (M.A. sociologie, 1994), en première mondiale, un film coup de poing au cœur d'un HLM du quartier Saint-Michel, à Montréal (14 novembre, 16 h 30, cinéma Excentris). Geneviève Dulude-DeCelles (B.A. communication/cinéma, 2010), qui a remporté le Grand Prix du jury à Sundance pour son court métrage de fiction La coupe, présente son premier long métrage documentaire, Bienvenue à F.L., une chronique sur l'adolescence d'aujourd'hui (14 novembre, 19 h 15, Cinéma du parc; 18 novembre, 20 h 45, cinéma Excentris). On peut consulter ici la programmation du festival.

CATÉGORIES
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE