Primée par la SRC

La professeure Anne de Vernal obtient la médaille Willet G. Miller de la Société royale du Canada.

29 Septembre 2016 à 16H32

Anne de Vernal Photo: Émile Tournevache

La professeure du Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère Anne de Vernal, titulaire de la Chaire de recherche stratégique sur le climat et l'évolution de l’Arctique, fait partie des 16 chercheurs canadiens qui ont reçu, le 29 septembre, des distinctions de la Société Royale du Canada. La professeure a obtenu la médaille Willet G. Miller pour sa contribution  importante en paléoclimatologie. Cette distinction est attribuée aux chercheurs qui oeuvrent dans toutes les disciplines des sciences de la terre, de l’océan et de l’atmosphère.

Membre du Centre de recherche en géochimie et géodynamique (GÉOTOP), Anne de Vernal effectue des travaux sur les changements du climat et de la glace de mer. Elle a développé un nouveau champ de recherche en géosciences marines, basé sur l’utilisation de microfossiles organiques algaires dans les archives sédimentaires pour reconstituer les changements environnementaux dans les océans des hautes latitudes.

La diminution récente du couvert de glace de mer arctique constitue un des éléments importants du réchauffement climatique global. Dans le cadre de sa chaire de recherche, la professeure vise à apporter de nouveaux éclairages sur les changements du climat et de l’environnement dans les régions arctiques et subarctiques, tout en prenant en compte les défis socio-économiques et culturels qu’ils représentent. Le prélèvement d’archives sédimentaires lors d’expéditions polaires compte parmi les méthodes qu'elle utilise. Avec son équipe, elle analyse les interactions entre l’océan, l’atmosphère et la glace dans une perspective couvrant des millions d’années. Cela permettra une modélisation prédictive du climat pour les prochaines décennies.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE