Que la saison commence

L'équipe féminine de volleyball jouera son match d'ouverture le 22 octobre au Centre sportif.

18 Octobre 2016 à 16H44

Émilie Germain-Russell est l'une des joueuses les plus dominantes au Québec.Photo: Andrew Dobrowolskyj

À l'occasion du week-end d'ouverture de la saison 2016-2017 du circuit universitaire de volleyball féminin, les Citadins accueilleront les Carabins de l'Université de Montréal, championnes provinciales en titre, le 22 octobre au Centre sportif. La rencontre débutera à 18h et sera présentée en direct par webdiffusion sur le site tvgo.ca.

Après quatre années en deuxième division, les Citadins amorceront leur 2e saison au sein de la première division. «Nous aurons une jeune équipe et plusieurs recrues auront un rôle important à jouer, souligne l'entraîneur-chef Claude Tremblay. L'an dernier, nous avons connu d'excellents moments comme des mauvais. Notre défi sera d'être plus constantes cette saison.»

L'entraîneur-chef admet d'emblée que les Carabins sont dans une classe à part et devraient à nouveau remporter le championnat québécois. Mais les Martlets de McGill, le Rouge et Or de l'Université Laval, le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, les Gee Gee's de l'Université d'Ottawa et les Citadins devraient lutter pour les cinq autres positions au classement. «Les matchs contre ces équipes seront des batailles rangées.»

La formation tentera de construire sur sa 2e place acquise lors du tournoi présaison tenu à l'UQAM en septembre dernier, qui regroupait huit équipes du Québec et de l'Ontario. «Nous avons remporté une belle victoire contre l'Université d'Ottawa et donné du fil à retordre aux Carabins. Nous espérons que ces performances se poursuivront en saison régulière.»

Joueuse dominante et polyvalence

Sur le plan individuel, les Citadins compteront une fois de plus sur l'attaquante Émilie Germain-Russell, l'une des joueuses les plus dominantes au Québec. L'an dernier, l'étudiante au baccalauréat en gestion du tourisme et de l'hôtellerie avait terminé au 2e rang au chapitre des attaques gagnantes et au 4e rang pour le nombre de points.

Outre Émilie Germain-Russell, l'alignement des Citadins sera composé de plusieurs joueuses polyvalentes, dont quatre recrues de haut calibre. «Il y aura beaucoup de rotations durant les matchs. Si une formule ne fonctionne pas, nous pourrons essayer d'autres combinaisons pour trouver des réponses.»

L'entraîneur-chef souhaite que ses protégées prennent de l'expérience et s'améliorent de match en match. «Le circuit québécois est l'un des plus forts au Canada. Pour avoir du succès, nous devrons arriver à un équilibre en attaque et en défensive et être constantes à chaque partie.»

CATÉGORIES
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE