Pour une éducation inclusive

L'Observatoire sur la formation à la diversité et l'équité organise une rencontre internationale.

18 Octobre 2016 à 13H53

Demandes d’accommodement raisonnable, radicalisation et accueil des enfants de la guerre, souvent sous-scolarisés et souffrant de traumatismes, les réalités dans les écoles sont de plus en plus complexes.Photo: Nathalie St-Pierre

La diversité amène d’importants défis pour le vivre-ensemble et l’inclusion, en particulier dans les écoles, lieux de transmission des connaissances et d'apprentissage de la socialisation. Demandes d’accommodement raisonnable, radicalisation et accueil des enfants de la guerre, souvent sous-scolarisés et souffrant de traumatismes, les réalités sur le terrain sont de plus en plus complexes. Dans un tel contexte, le personnel est-il bien formé pour répondre aux besoins de tous les élèves? Et comment l'école y répond-elle?

Organisé par l'Observatoire sur la formation à la diversité et l'équité (OFDE), en collaboration avec le Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM), la 2e rencontre du Réseau international éducation et diversité (RIED) aura lieu du 26 au 28 octobre prochain, à l'hôtel des Gouverneurs de la Place Dupuis.

L'événement sera l'occasion de se pencher sur la formation initiale et continue des enseignants et des autres professionnels des écoles au Québec, en France, en Suisse et en Belgique. L'objectif de la rencontre est de «présenter les enjeux et les défis actuels liés à la formation et à l’accompagnement du personnel scolaire en matière d’équité, de diversité et du vivre-ensemble», précise la professeure Maryse Potvin, du Département d'éducation et formation spécialisées, et directrice de l'OFDE.

La rencontre sera aussi l'occasion de comparer différents contextes nationaux. «Bien que les enjeux du vivre-ensemble et de l'inclusion soient similaires, des réponses variables sont données d’un pays à l’autre, autant sur le plan des politiques, des concepts et des approches théoriques et didactiques que de la mise en œuvre de programmes de formation et de pratiques», ajoute la professeure. À titre d'exemple, des concepts comme la laïcité, les accommodements raisonnables, les demandes de dérogation pour des raisons religieuses et le port de signes dit ostentatoires n'ont pas la même portée en Europe francophone ou au Québec.

Plus de 200 participants – des chercheurs, des praticiens ainsi que des décideurs d'ici et d'ailleurs – prendront part aux différents débats, ateliers et conférences répartis sur trois jours. «On compte également sur la présence possible d'élus européens et de représentants de différents ministères», avance la professeure.

Événements pour tous

Le professeur émérite Georges Leroux, du Département de philosophie, animera un débat sur le pluralisme intitulé «Pour une éducation inclusive». Trois participants se joindront à lui: Émilie Nicolas, présidente de Québec inclusif, Haroun Bouazzi, cofondateur de l'Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec, et Akos Verboczy, auteur et ancien attaché politique au ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles. Ouvert à tous et gratuit, le panel se tiendra le 26 octobre de 19 h à 20 h 30, au studio-théâtre Alfred-Laliberté (J-M400).

Réalisé par Paul Tom, le documentaire Bagages, qui met en scène des élèves issus des classes d’accueil de l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie d'Outremont, sera projeté le 27 octobre à 18 h 45 à la salle Jean-Claude-Lauzon (pavillon Judith-Jasmin annexe). Mélissa Lefebvre, auteure et enseignante en art dramatique à Paul-Gérin-Lajoie, et certains élèves participants au film échangeront avec le public à la fin de la projection.

Quatre prix seront aussi remis aux lauréats du Concours de projets pédagogiques en matière d’éducation interculturelle et inclusive lancé par l'Observatoire. Depuis deux ans, le concours s'adresse aux étudiants inscrits dans une université québécoise qui suivent un programme de formation initiale ou continue en enseignement. «Les gagnants présenteront leurs projets dans le cadre de la rencontre et ceux-ci seront par la suite diffusés sur le site web de l'OFDE», précise Maryse Potvin.

On peut consulter la programmation de l'événement sur le site de l'Observatoire sur la formation à la diversité et l'équité à l'adresse suivante: http://ofde.ca/

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE