Un diplôme avant 18 ans?

Le Conseil de diplômés de la Faculté des sciences de l'éducation organise une table ronde animée par la journaliste Josée Boileau.

20 Octobre 2016 à 9H17

 

Au Québec, l’âge de fréquentation scolaire obligatoire est de 16 ans. Or, plusieurs voix s’élèvent aujourd'hui pour demander qu'il soit haussé à 18 ans ou pour exiger l’obtention d’un diplôme avant cet âge. Ces questions seront au centre des discussions lors de la table ronde Un diplôme avant 18 ans, qui réunira le 7 novembre prochain quatre spécialistes: les professeurs Pierre Fortin (sciences économiques), Pierre Doray (sociologie) et Louis Cournoyer (éducation et pédagogie), ainsi que Josée Landry, présidente de l'Ordre des conseillers et conseillères d'orientation du Québec (OCCOQ).

Animée par la journaliste Josée Boileau (B.A. communication, 1987), ex-rédactrice en chef du Devoir, la table ronde aura lieu à la Maison du développement durable (50, rue Sainte-Catherine Ouest), à 17 h 30. Les places sont limitées et l'inscription est gratuite et obligatoire. Organisé par le Conseil de diplômés de la Faculté des sciences de l'éducation et le Bureau des diplômés de l’UQAM, cet événement s'inscrit dans le cadre de la Semaine québécoise de l’orientation et dans le contexte des consultations lancées par le ministre de l’Éducation sur la «réussite éducative».

Quatre experts

Le professeur émérite Pierre Fortin est membre de la Société royale du Canada et du Conseil national de la statistique. Il a reçu plusieurs prix et distinctions, dont la Médaille d’or du Gouverneur général du Canada, le prix Purvis pour la meilleure publication dans le domaine de la politique économique au Canada et le grade de chevalier de l’Ordre national du Québec. Il a également été conseiller économique principal du premier ministre René Lévesque.

Membre du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST), Pierre Doray réalise des travaux sur les transitions et les parcours scolaires des étudiants dans l’enseignement postsecondaire et sur la participation des adultes à l’éducation. Il s’intéresse aussi à l’usage des statistiques dans le monde scolaire. Il a été membre de différents organismes-conseils, dont le Conseil supérieur de l'éducation, et préside actuellement le conseil d’administration de l’Institut canadien d'éducation aux adultes (ICEA).

Professeur en counseling de carrière, Louis Cournoyer est directeur des programmes en développement de carrière et de la Clinique Carrière à l'UQAM. Conseiller d'orientation depuis 20 ans, ses recherches portent sur les pratiques en counseling de carrière, sur l'identité professionnelle des conseillers d'orientation ainsi que sur l'influence des relations sociales. Il est membre du Centre de recherche et d’intervention sur la vie au travail (CRIEVAT).

Josée Landry œuvre dans le secteur organisationnel depuis plus de 20 ans. Elle a développé une solide expérience en évaluation du potentiel, en gestion de carrière, en coaching de gestion, en consolidation d’équipe, en rédaction de rapports d’évaluation et en développement d’affaires. Vice-présidente de l’OCCOQ de 2012 à juin 2016, elle a enseigné l’intervention en organisation à l’Université de Sherbrooke.

Animatrice de la table ronde, la journaliste Josée Boileau a travaillé dans plusieurs médias québécois: La Presse, l'agence Presse canadienne, Télé-Québec, L'Actualité et Le Devoir, où elle a été éditorialiste, directrice de l'information et rédactrice en chef. Elle est régulièrement invitée à commenter l'actualité à différentes tribunes, notamment aux émissions Médium Large et Samedi et rien d'autre à la radio de Radio-Canada. Récipiendaire de plusieurs prix, elle a publié récemment Lettres à une jeune journaliste chez VLB Éditeur.

PARTAGER
COMMENTAIRES 1 COMMENTAIRE

Commentaires

Trois experts, une experte. Surtout en pédagogie, l'équilibre serait préférable.