Apprivoiser le stress

Jonathan Bluteau «inocule» du stress à des jeunes pour qu'ils puissent mieux y faire face!

17 Mai 2016 à 15H09

Peut-on s'entraîner pour faire face au stress? Oui, s'il faut en croire le psychoéducateur Jonathan Bluteau, professeur au Département d'éducation et formation spécialisées. Ce dernier a conçu un programme d'intervention original, nommé In vivo, destiné à des adolescents âgés  de 12 à 17 ans aux prises avec des problèmes  d'anxiété, de dépression ou d'agressivité réactive et impulsive. Son approche novatrice repose notamment sur l'entraînement par l'inoculation au stress (EIS). «L'image du vaccin illustre bien la pratique de l'EIS, explique le chercheur. Comme un vaccin permet au système immunitaire de reconnaitre le virus, de développer et de mobiliser les mécanismes de défense pour le combattre, l'EIS est un principe par lequel on induit du stress, de façon progressive et de manière contrôlée. On apprend ainsi au jeune à le reconnaître, puis à développer et à mobiliser les stratégies les plus adaptées pour y faire face.»

Un mur d'escalade, un trampoline olympique et un labyrinthe fait de cages de bois composent l'équipement du laboratoire utilisé avec de petits groupes, dont les membres sont sélectionnés et encadrés par du personnel formé par le professeur Bluteau. «Ces objets suffisent à recréer les caractéristiques du stress, comme l'imprévisibilité, la nouveauté, l'ego menacé ou un sentiment de contrôle diminué, souligne-t-il. Ils servent à placer les jeunes en situation stressante et à provoquer des réactions proches de celles qu'ils vivent au quotidien, que ce soit la nervosité ressentie avant de faire un exposé oral, être et agir en groupe, s'affirmer auprès de ses pairs ou encore gérer un conflit.»

Ces équipements peuvent varier en fonction des moyens financiers et des installations dont on dispose. Ainsi, un ITEP (Institut thérapeutique éducatif pédagogique) français recourt exclusivement au mur d'escalade. Et une école québécoise utilise sa piscine intérieure équipée de tremplins de trois hauteurs différentes.

Le programme In vivo comprend des apprentissages théoriques, comme connaître le stress et ses effets, et une partie pratique. Y sont enseignées des techniques de gestion du stress, des stratégies de soutien social et d'adaptation efficaces et non efficaces. Des situations sont provoquées en gymnase avec un animateur qui stimule et encadre l'auto-observation, l'auto-évaluation, l'auto-instruction et l'auto-renforcement cognitif et social. Le recours à des mesures physiologiques (fréquence cardiaque), biologiques (cortisol salivaire) et psychologiques (auto-rapportées) permet de mieux comprendre les mécanismes qui interviennent entre le stress, la santé mentale et les stratégies adaptatives. «L'activité permet de travailler sur la perception de contrôle et repose sur la capacité du jeune à évaluer la situation stressante et ses ressources pour l'affronter», précise Jonathan Bluteau.

En plus de proposer des séances de formation pratique, le professeur Bluteau est en train d'évaluer son programme, ce qui lui permettra de poursuivre ses efforts auprès de jeunes présentant une vulnérabilité à l'anxiété.

Une trousse disponible

Le programme In vivo a été développé en collaboration avec Claude Julien, un éducateur spécialisé du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière - Centres jeunesse de Lanaudière (CISSS-CJL). Le CISSS-CJL est le partenaire principal du projet et l'éditeur de la trousse conçue pour le programme, baptisé «Programme de développement de compétences pour faire face au stress». Cette trousse, en vente au coût de 130 dollars, renferme un manuel de l'animateur, un cahier du participant, un cahier du parent/accompagnateur, un guide d'implantation et un DVD comprenant du matériel reproductible.

Le Service des partenariats et du soutien à l'innovation (SePSI) de l'UQAM a offert informations et conseils au professeur Bluteau, entre autres en matière de propriété intellectuelle.

Prochains ateliers de formation

Mardi 24 mai 2016 - 9 h 30 à 16 h 
Formation théorique, gratuite et offerte à l'UQAM.

Jeudi 26 mai 2016 - 9 h 30 à 16 h
Formation pratique, 95 dollars par participant et offerte au CISSS Lanaudière-Centres jeunesse de Lanaudière à Joliette (en gymnase).

Pour participer à un atelier de formation ou pour acheter la trousse, il est possible de communiquer directeur avec Jonathan Bluteau:
bluteau.jonathan@uqam.ca 
514 987-3000, poste 2148

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE