Nouvelle revue savante

Le centre de recherche Figura lance le premier numéro de la revue numérique Captures.

9 Mai 2016 à 15H44

Une nouvelle revue savante entièrement électronique verra le jour à l'UQAM. Le Centre de recherche Figura sur le texte et l'imaginaire, rattaché à la Faculté des arts, lancera le premier numéro de la revue Captures, le 12 mai prochain,  à 17 h 30, à L’Amère à boire (2049, rue Saint-Denis). Le centre de recherche profitera également de l'occasion pour dévoiler son dernier numéro imprimé Cahier Figura.

 

Dirigée par le professeur du Département d'histoire de l'art Vincent Lavoie, également membre de Figura, la revue numérique Captures sera dédiée à l’analyse de problématiques liées aux figures, théories et pratiques de l’imaginaire. Elle se situera à la croisée des études littéraires et cinématographiques, des sciences humaines, de l’histoire de l’art et des arts visuels et médiatiques. «Nous souhaitions créer une nouvelle tribune pour la diffusion des travaux scientifiques des membres de Figura et de chercheurs intéressés par des questions qui reflètent les axes de recherche du centre, explique Vincent Lavoie. Le numérique permet d'assurer une diffusion beaucoup plus importante de la recherche. Aujourd'hui, on ne finance plus les revues scientifiques publiées uniquement sur un support papier.»

Aspirant à renouveler les formes de la revue savante, Captures publiera deux numéros évolutifs par année, bâtis autour d’un dossier thématique et ouverts à des enrichissements continus. «Entre les dates de parution, il sera toujours possible d'intégrer des ajouts, comme un article d'un chercheur sur une thématique ayant été traitée quelques mois auparavant, des réactions et des compléments d'information», explique le directeur de Captures. La revue proposera aussi une rubrique actualités qui, en fonction des événements – lancement d'un ouvrage, colloque, exposition –, pourra être publiée à tout moment au cours de l'année. «Cette souplesse, qui favorise une activité plus soutenue entre la parution de chaque numéro, est plutôt rare dans l'univers des revues scientifiques», dit Vincent Lavoie.

Captures réservera, par ailleurs, une place de choix aux images fixes, à la vidéo et au son. «Un travail graphique important a été réalisé par l'équipe médiatique du Laboratoire NT2, laquelle possède une expertise dans l'architecture des sites Web, notamment les chargés de projet Robin Varenas et Sylvain Aubé», note le professeur. La revue n'aurait pas non plus vu le jour sans la contribution de son secrétaire de rédaction Sébastien Roldan.

Captures sera accessible à l'adresse suivante:http://revuecaptures.org

Premier dossier

Le tout premier numéro de la revue aura pour thème Post-Photographies? «Apparue dans les années 1990, cette expression a connu depuis une bonne fortune critique et médiatique, observe Vincent Lavoie. C'était d'ailleurs la thématique principale de la dernière édition du Mois de la photo à Montréal. La post-photograhie renvoie, entre autres, à des phénomènes comme les images digitales, le partage des images et plus généralement aux révolutions touchant les pratiques de l'image fixe. Des chercheurs se demanderont s'il s'agit d'une vraie rupture avec les pratiques antérieures, d'une nouvelle ère dans l'histoire de la photographie.»

La revue, à laquelle les étudiants pourront collaborer, reposera sur un comité de rédaction et un comité scientifique de pairs, qui réuniront des professeurs de plusieurs universités, d'ici et d'ailleurs. «Les articles seront analysés par des évaluateurs externes, lesquels seront sélectionnés en fonction de leur expertise et de leur champ de recherche», souligne le directeur.

Cahier Figura

Le dernier et ultime numéro imprimé de la collection Cahier Figura, intitulé «Du convenable et de l’inconvenant, Littérature française du XIXe siècle», a été publié sous la direction de Véronique Cnockaert, professeure au Département d'études littéraires et directrice de Figura, ainsi que de Sophie Pelletier. Il s’intéresse à l’influence des lois de la bienséance, ainsi qu'aux enjeux sociaux, moraux et politiques dans la littérature française du 19e siècle.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE