Étudier au Québec et y rester

Montréal International et le gouvernement s'allient pour inciter plus d'étudiants étrangers à demeurer au Québec.

4 Octobre 2016 à 14H40

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Kathleen Weil, ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International, Hélène David, ministre de l'Enseignement supérieur, et Robert Proulx, recteur de l'UQAM.Photo: Denis Bernier

Afin de favoriser la rétention des étudiants étrangers au Québec, un nouveau projet visant les universités, les cégeps et les centres de formation professionnelle du Grand Montréal a été dévoilé le 4 octobre à l'UQAM par la ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, ainsi que le président-directeur général de Montréal International, Hubert Bolduc. Le recteur Robert Proulx assistait à cet événement en compagnie de quelque 75 personnes issues des milieux collégial et universitaire.

Depuis quelques années, le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI) met en œuvre diverses actions afin d'inciter les étudiants étrangers qui ont obtenu un diplôme au Québec à s'y établir de façon durable. Depuis 2010, il offre une voie rapide vers la résidence permanente grâce au Programme de l'expérience québécoise. En établissant un partenariat avec Montréal International, le Ministère souhaite qu'un plus grand nombre d'étudiants étrangers transforment leur projet d'études en un projet de vie au Québec.

Sur le thème Je choisis Montréal, Montréal International fera donc la promotion de la résidence permanente afin de favoriser l'augmentation du nombre annuel d'étudiants étrangers qui s'établissent de façon permanente dans le Grand Montréal. Son projet prévoit entre autres la tenue de séances d'information conjointes avec le MIDI; le déploiement, en collaboration avec son réseau de partenaires, d'activités visant à répondre aux besoins des étudiants étrangers, notamment en matière d'emploi; et l'élaboration d'outils de promotion et d'information qui pourront être utilisés aux mêmes fins par d'autres organismes, dans d'autres régions du Québec.

«Les étudiants étrangers constituent un levier de prospérité pour soutenir l'essor de l'économie du savoir dans la métropole, a déclaré Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. C'est pourquoi il est fondamental de mener une vaste campagne d'information et de séduction auprès de ces candidats stratégiques à l'immigration. Montréal International, en étroite collaboration avec les établissements d'enseignement et les regroupements d'étudiants, intensifiera les efforts de promotion de la résidence permanente et mettra en œuvre les meilleures pratiques en matière de rétention.»

Le projet visera également à mettre les étudiants étrangers en relation avec les partenaires du marché du travail et à leur faire découvrir la qualité de vie de Montréal.

Dans son budget 2016-2017, le gouvernement du Québec octroie un montant de 1,6 million de dollars à Montréal International pour élaborer, en collaboration avec le MIDI, un projet s'inscrivant dans la stratégie globale du Québec en matière de rétention des étudiants étrangers.

Une stratégie globale

La ministre Kathleen Weil a également annoncé que les immigrants temporaires, dont font partie les étudiants étrangers, auront désormais accès à deux importants services en ligne, qui étaient auparavant réservés aux personnes sélectionnées, afin de les aider à préparer leur intégration avant leur arrivée au Québec. Il s'agit de la Francisation en ligne et du Service d'intégration en ligne, deux services qui offrent également de l'information diversifiée sur la société québécoise.

La ministre a aussi souligné la récente mise en ligne d'une page Web qui a pour but d'accompagner ces immigrants temporaires dans leurs démarches d'immigration.

La volonté d'augmenter le taux de rétention des immigrants temporaires s'inscrit dans la nouvelle Politique en matière d'immigration, de participation et d'inclusion, Ensemble, nous sommes le Québec. Le projet de Montréal International vise à contribuer à l'atteinte de cet objectif. Fortes de cette expérience, d'autres régions qui accueillent des étudiants étrangers pourraient développer des projets similaires. Une table de concertation sera d'ailleurs mise en place pour partager les meilleures pratiques.

«Nous voulons mobiliser les partenaires du Ministère dans les régions autour de cet effort de promotion auprès des étudiants étrangers. Pendant leur séjour, ces jeunes contribuent au dynamisme des collectivités qui les accueillent, et ces dernières ont tout intérêt à ce que leurs projets d'étude deviennent des projets de vie. Le projet avec Montréal International va permettre d'enrichir les outils disponibles et de rassembler les partenaires pour partager les meilleures pratiques», a conclu la ministre Kathleen Weil.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE