Nancy Tobin primée

La chargée de cours de l'École supérieure de théâtre a reçu le Prix d'excellence de la Faculté des arts.

15 Novembre 2016 à 14H03

Jean-Christian Pleau, doyen de la Faculté des arts, Nancy Tobin, chargée de cours à l'École supérieure de théâtre, et Normand Petitclerc, secrétaire général. Photo: SPEQ Photos

Dans le cadre de la collation des grades de la Faculté des arts, qui s'est déroulée le vendredi 11 novembre dernier, la chargée de cours à l'École supérieure de théâtre (EST) Nancy Tobin, a reçu un Prix d'excellence en enseignement. Assorti d'une bourse de 1000 dollars, ce prix souligne l'implication de la chargée de cours auprès des étudiants ainsi que l’originalité de ses outils pédagogiques.

Artiste et conceptrice sonore pour le théâtre et la danse contemporaine, Nancy Tobin enseigne, depuis 2004, le design et la conception sonore aux étudiants inscrits au programme de scénographie de l'EST, afin de «former des artistes aptes à créer des démarches conceptuelles originales». Durant ses cours, les étudiants prennent conscience des particularités du son au théâtre, un univers sonore en temps réel pouvant varier d'une représentation à l'autre, fort différent du son au cinéma.

Nancy Tobin a mis en place plusieurs stratégies d'apprentissage, incluant des séances (répétitions) dans une vraie salle de théâtre afin que les étudiants puissent participer à toutes les étapes de la conception et de la diffusion du son. La conceptrice sonore, qui a, entre autres, travaillé sur les pièces Le procès de Kafka, présentée en 2004 au Théâtre du Nouveau Monde, et Othello, de William Shakespeare, à l'Usine C en 2007, a mis en ligne un site web dans lequel elle présente des archives de ses travaux sonores (1997-2007) réalisés dans le cadre de ses nombreuses collaborations avec des chorégraphes et des metteurs en scène. Candidate à la maîtrise en théâtre, sous la direction de la professeure Marie-Christine Lesage, Nancy Tobin souhaite réaliser un ouvrage de référence afin d'aider les créateurs à mieux concevoir des univers sonores pour la scène.

Médaille académique pour sa thèse en études littéraires

Jean-Christian Pleau, doyen de la Faculté des arts, et Marie Parent, médaillée académique du Gouverneur général. Photo: SPEQ Photos

La diplômée Marie Parent (Ph.D. études littéraires, 2016), récipiendaire d'une médaille académique du Gouverneur général, a aussi été honorée pendant la cérémonie de collation de grades de la Faculté des arts. Cette médaille, la plus prestigieuse décernée à un étudiant, lui a été remise pour sa moyenne académique parfaite et pour l’excellence de sa thèse réalisée sous la supervision du professeur Jean-François Chassay, du Département d'études littéraires. Intitulée L'Amérique à demeure. Représentations du chez-soi dans les fictions nord-américaines depuis 1945, la thèse «s'intéresse à la représentation du chez-soi, conçu autant comme logement matériel que comme construction symbolique s'inscrivant dans un processus individuel et collectif d'occupation du territoire.»

 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE