Soutenir la recherche de pointe

Neuf professeurs obtiennent une chaire de recherche du Canada.

10 Février 2016 à 15H57

 Photo: Istock

L'UQAM a obtenu 10,5 millions de dollars pour la création de 9 chaires de recherche du Canada et pour le renouvellement de 3 autres chaires. À l'échelle canadienne, 305 chaires de recherche réparties dans 53 établissements d'enseignement postsecondaire ont été financées. L'annonce a été faite par Ottawa, le 9 février.

Nouvelles chaires

Martine Hébert, professeure au Département de sexologie, est la titulaire de la Chaire en violence interpersonnelle et résilience. La violence interpersonnelle est un problème majeur au Canada en raison de sa prévalence et des conséquences délétères qui y sont associées. La Chaire vise à mieux comprendre les trajectoires différenciées chez les enfants et adolescents victimes de violence interpersonnelle. Elle identifiera les facteurs de protection pouvant agir sur les plans individuel, familial, social et communautaire afin de réduire les impacts de cette violence et de favoriser la résilience. Elle mettra aussi en œuvre des pratiques d’intervention et de prévention pour contrer ce phénomène.

La Chaire en sociologie des conflits sociaux, dont le titulaire est le professeur du Département de sociologie Marcos Ancelovici, entend renouveler l’étude dans ce domaine en s’inspirant de la sociologie de Pierre Bourdieu et, dans une moindre mesure, des études féministes. Elle traitera d’objets ayant été négligés par la plupart des approches existantes et comparera des contextes nationaux et des réseaux transnationaux. Elle se penchera sur les mobilisations contre l'austérité, le mouvement pour le droit au logement, le mouvement altermondialiste et le mouvement étudiant, en Europe de l'ouest, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Robert Vallerand, professeur au Département de psychologie, est le titulaire de la Chaire sur les processus de motivation et le développement de la passion.  Deux types de passion seront étudiés: la passion harmonieuse et la passion obsessive. La passion harmonieuse mène à des processus plus adaptatifs dans la vie des individus (émotions positives, haut niveau de concentration) que la passion obsessive. Le professeur étendra son programme de recherche à de nouveaux territoires en se concentrant sur les déterminants de la passion et sur son rôle dans le bien-être psychologique et physique des individus et dans l'établissement de relations de qualité.

L'étude philosophique du concept d’évolution chimique sera au centre des travaux de la Chaire en philosophie des sciences de la vie, dont le professeur Christophe Malaterre, du Département de philosophie, est le titulaire. Ce concept, qui fait l’objet de nombreuses controverses, est mobilisé en science pour expliquer l’évolution de la matière inerte en matière vivante sur la Terre primitive, avant l’apparition de l’évolution biologique darwinienne. L’objectif est de mener des analyses historiques, conceptuelles et critiques de l’évolution chimique afin de contribuer à une meilleure compréhension des premiers mécanismes évolutionnaires conduisant à la vie.

Professeur au Département d'études littéraires, Bertrand Gervais est le titulaire de la Chaire en arts et littératures numériques. La transition d’une culture du livre à une culture de l’écran et de l’image, dont le principal dispositif est l’écran d’ordinateur ouvert sur un réseau, expose à un changement de paradigme dans la production et la transmission de la culture. Elle exige de jeter un regard critique sur les pratiques artistiques et littéraires contemporaines, ancrées dans le numérique, d'investiguer les formes cognitives, identitaires et communautaires qui en découlent et de repenser les méthodologies de recherche.

Le programme de la Chaire en patrimoine urbain, dont la titulaire est la professeure Lucie K. Morisset, du Département d'études urbaines, propose d’explorer et de créer des liens entre une communauté et un territoire. Il redéfinit le patrimoine à partir du cadre de vie en le considérant comme un agent du développement local. En contribuant au renouveau des études patrimoniales et à la résolution des problèmes du vivre-ensemble, le programme cible diverses questions. Qui décide du patrimoine? Doit-on privilégier le renouveau ou le passé urbain? Comment la ville du 21e siècle peut-elle à la fois créer de l’appartenance et se distinguer sur la scène mondiale?

Professeur au Département de didactique des langues, Simon Collin est le titulaire de la Chaire sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation. La forte expansion du numérique dans ce domaine (tablettes tactiles, classe inversée) renouvelle l’articulation des temps et des lieux d’apprentissage. On attend des élèves qu’ils utilisent le numérique à des fins éducatives, tant en contexte scolaire qu'extra-scolaire. Ces derniers ont toutefois des capacités très inégales dans leur maîtrise du numérique. La Chaire analysera les relations entre le profil et le contexte socioculturels des élèves et leur capacité à tirer profit du numérique.

Le professeur du Département de mathématiques Hugh Thomas est le titulaire de la Chaire en algèbre, combinatoire et informatique mathématique. La combinatoire est cette branche des mathématiques qui étudie les structures discrètes. Elle s'étend des mathématiques pures, comme l'algèbre non commutative, l'arithmétique et la combinatoire algébrique, jusqu'à des domaines plus appliqués, comme l'informatique théorique, la combinatoire des mots, la théorie des langages, des automates et des codes, et la physique statistique. La Chaire est associée au Laboratoire de combinatoire et d'informatique mathématique (LaCIM) et au Centre interuniversitaire de recherches en géométrie et en topologie (CIRGET).

Le déclin cognitif, caractéristique centrale de plusieurs maladies liées au vieillissement (maladies neurodégénératives et certains troubles respiratoires), sera au cœur des travaux de Jean-François Gagnon, professeur au Département de psychologie et titulaire de la Chaire sur le déclin cognitif dans le vieillissement pathologique. Son programme de recherche vise à identifier des facteurs de risque et des marqueurs du déclin cognitif dans le vieillissement à l'aide de diverses mesures (cognition, sommeil, neuro-imagerie), à prédire qui sont les individus les plus à risque et à développer des interventions préventives (entraînement physique, stimulation cognitive et agents neuroprotecteurs).

Financement renouvelé

Professeure au Département des sciences juridiques, Hélène Piquet est la titulaire de la Chaire en droit chinois et mondialisation. Elle poursuivra l'étude des transformations de la justice en Chine: impacts des discours des autorités judiciaires en matière de résolution des conflits, rôle du juge et accès à la justice. Le thème sous-jacent sera les avancées ou les régressions dans la marche vers un État de droit. Un autre volet traitera de la condition des femmes en Chine.

Kristian Behrens, professeur au Département des sciences économiques est le titulaire de la Chaire sur les répercussions régionales de la mondialisation. Celle-ci offre un nouvel éclairage sur les changements que l’intégration croissante de l’économie mondiale apporte aux régions et aux villes. Kristian Behrens a recours à des modèles adaptés aux données nord-américaines, canadiennes plus particulièrement. À partir de ces modèles et en utilisant des techniques économétriques et de simulation d’équilibre général, il analyse les répercussions de l’intégration économique sur différentes régions, villes et industries.

La Chaire de recherche en modélisation spatiale et biodiversité, dont le titulaire est le professeur  Pedro R Peres-Neto, du Département des sciences biologiques, s'intéresse à la répartition spatiale et à l’évolution des relations entre les animaux, les plantes et tout autre organisme au sein de leur environnement. Elle à vise à développer un cadre théorique afin d’étudier les principes écologiques et évolutifs qui sous-tendent la biodiversité.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE