Des idées pour le Silo no 5

Des étudiants imaginent de nouvelles vocations pour des bâtiments emblématiques du paysage industriel montréalais.

1 Décembre 2016 à 15H26

Le projet intitulé «La ferme verticale» – des silos et des serres de production agricole pour l'alimentation des Montréalais – a remporté le premier prix lors du Workshop Mons + Montréal, une semaine intensive de conception architecturale et de design urbain qui s'est tenue du 14 au 18 novembre derniers.

Une trentaine d'étudiants de l'atelier de design urbain du programme de baccalauréat en urbanisme de l'ESG UQAM et de la Faculté d'architecture et d'urbanisme de l'Université de Mons, en Belgique, ont conçu des projets de requalification pour le Silo à grain no 5, un complexe de trois bâtiments laissé à l'abandon dans le Vieux-Port de Montréal depuis 1994.

L'exercice a eu lieu dans le cadre d'une semaine intensive de conception architecturale et de design urbain – le Workshop Mons + Montréal –, qui s'est tenue du 14 au 18 novembre derniers. Les coresponsables de l'événement étaient François Racine et Priscilla Ananian, professeurs au Département d'études urbaines et touristiques, ainsi que Pascale Petit et Paul Delaisse, professeurs à l'Université de Mons.

Trois prix ont été décernés aux meilleurs projets étudiants. Le projet intitulé «La ferme verticale» – des silos et des serres de production agricole pour l'alimentation des Montréalais – a remporté le premier prix. Le projet a été conçu par les étudiants Eugénie Grenier-Lamontagne et Ariel Jorre, de l'UQAM, ainsi que par Kimberley Alaimo, Sarah Khefacha et Fanny Gonzalez-Vergas, de l'Université de MONS.

Le deuxième prix a été accordé au projet «Les thermes urbains», qui proposait un centre thermal et une piscine chaude. Il a été imaginé par les Uqamiens Sophie Belzil et Sébastien Chartier-Hébert et par les étudiants belges Jérémy Bosquillon, Xavier Carloni  et Marc Jelwan. L'équipe composée de Renaud Valade, de l'UQAM, ainsi que de Marianne Durieux, Dominic Livernois, William Pierart et Ali Nafaoui, de l'Université de MONS, a obtenu une mention spéciale pour le projet «La balade contemporaine», qui consistait en un musée doté d'une passerelle-convoyeur dans l'axe de l'avenue McGill.

Une démarche de consultations publiques sur l’avenir du Vieux-Port de Montréal et de son Silo no 5 a débuté en janvier dernier. Cet exercice doit mener à un plan directeur pour la revitalisation du Vieux-Port en 2017.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE