Hommage à Marcel Barbeau

Le Service des archives collabore à une exposition au Musée d'art de Joliette.

21 Octobre 2016 à 16H48

Exposition Vibrato. Photo: Romain Guilbault

Le Musée d'art de Joliette présente jusqu'au 8 janvier une exposition intitulée Vibrato, consacrée aux œuvres du peintre et sculpteur québécois Marcel Barbeau (1925-2016), membre du groupe automatiste et signataire du manifeste Refus global. L'exposition propose, notamment, des dessins provenant du Fonds Marcel Barbeau du Service des archives et de gestion des documents de l'UQAM. Celui-ci comprend, entre autres, plus de 300 dessins, des sérigraphies, des affiches ainsi que des films, des bandes sonores et des vidéocassettes.

En 1958, Marcel Barbeau assiste à Montréal à un concert de Karlheinz Stockhausen (1928-2007), pionnier de la musique classique contemporaine et de la musique électronique. Les effets sonores, les vibrations et l’esthétique nouvelle de cette musique saisissent et inspirent l'artiste qui, dans les jours suivants, réalise une série de dessins très simples, dont la composition préfigure sa période optique.

L'exposition, dont le commissariat est assuré par la diplômée Marie-Hélène Foisy (M.A. histoire de l'art, 2008), retrace les moments clés de la période «new-yorkaise» (années 1960) de Marcel Barbeau. Une époque effervescente où l’artiste explore les possibilités de la couleur et de l’art optique.

Esprit libre et indépendant, Marcel Barbeau a mené durant toute sa vie une recherche artistique personnelle qui s’inscrit dans un incessant besoin de création et d’exploration. Le mouvement, le rythme et la musique constituent des thèmes clés qui permettent de mieux saisir l’ensemble de son œuvre. Cette production monumentale, riche et diversifiée, s’est échelonnée sur près de 70 ans, faisant de Marcel Barbeau l'un des artistes les plus importants dans l’histoire de l’art au Canada.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE