Contribuer à Wikipédia

Une formation sur le fonctionnement de la plus célèbre encyclopédie collaborative est offerte aux Bibliothèques.

7 Novembre 2016 à 10H12

Image: Wikipédia

Il s'agit du sixième site web le plus consulté au monde après Google, Facebook, YouTube, Yahoo et Amazon. C'est souvent le premier résultat qui apparaît quand on effectue une recherche sur Google. Et pourtant, il n'y a pas de consensus à propos de Wikipédia: certains l'encensent, tandis que d'autres le vilipendent. «Il faut aller au-delà de cette opposition. Puisque Wikipédia est une ressource incontournable, on devrait surtout se soucier que les gens aient accès à du contenu de qualité», prône Jean-Michel Lapointe. Le bibliothécaire, qui travaille à la Bibliothèque des Arts, a décidé de concocter une formation sur Wikipédia, la première du genre à l'UQAM.

La formation, ouverte à tous et gratuite, sera donnée à deux reprises, les 16 et 17 novembre. «Je vais expliquer la philosophie Wikipédia, ses règles de fonctionnement éditorial et sa culture interne, des éléments essentiels pour y contribuer adéquatement», précise Jean-Michel Lapointe. Benoît Rochon, président de Wikimédia Canada, et Ha-Loan Phan, chargée de projet à l'Acfas, tous deux wikipédiens chevronnés, seront présents pour répondre aux questions des participants.

Une encyclopédie collaborative

Créé en 2001 par Jimmy Wales, Wikipédia est une encyclopédie collaborative qui incorpore des éléments d'encyclopédie généraliste, d'encyclopédie spécialisée, d'almanach et d'atlas. Le site propose plus de 30 millions d'articles dans plus de 280 langues et enregistre chaque mois plus de 500 millions de visiteurs. «Wikipédia relève de Wikimédia, un organisme à but non lucratif et à vocation éducative», souligne Jean-Michel Lapointe.

Même si elle est moins riche en contenus que la version anglophone, la version francophone de Wikipédia est appréciable. «Ce sont surtout des Français qui y contribuent, note toutefois le bibliothécaire. J'aimerais qu'il y ait davantage de Québécois afin de faire rayonner notre culture.»

Wikipédia est alimenté par quelque 10 000 contributeurs, précise Jean-Michel Lapointe, qui fait partie du lot. «Sauf que 90 % d'entre eux sont des hommes blancs de pays riches. Les femmes n'y participent guère, tout comme les habitants des pays en voie de développement, deux faiblesses que souhaite corriger Wikipédia.»

Une formation pratique

La formation concoctée par Jean-Michel Lapointe s'adresse aux étudiants de tous les cycles ainsi qu'aux professeurs intéressés. «L'objectif est de démystifier Wikipédia, car il y a une barrière psychologique qui empêche les gens d'y contribuer, estime-t-il. Ils croient qu'ils doivent soumettre un nouvel article, mais ils peuvent uniquement modifier un article existant, ajouter une source, voire simplement modifier une tournure de phrase s'ils trouvent que c'est mal écrit!»

Les participants à la formation apprendront d'ailleurs les rudiments du style encyclopédique. «C'est un exercice de clarté, de concision et de synthèse, explique Jean-Michel Lapointe. Il faut réunir toutes les perspectives sur un sujet et ne pas promouvoir de point de vue particulier. Il faut aussi que chaque information avancée s'appuie sur une ou des sources de qualité – on dit "sourcer les informations" dans le langage wikipédien. La crédibilité du site repose sur les sources d'information.»

Dans le cadre universitaire, les encyclopédies doivent servir à baliser le terrain pour comprendre les grandes articulations d'un sujet, juge Jean-Michel Lapointe. «Je n'encourage jamais les étudiants à citer un ouvrage encyclopédique, que ce soit Wikipédia ou un autre. Mais c'est un bon point de départ pour trouver d'excellentes références bibliographiques.» 

Interagir avec les autres wikipédiens nécessite la connaissance d'une étiquette particulière. «Certains disent que Wikipédia est un gros bordel, mais c'est tout le contraire: c'est un espace très structuré auquel chacun peut contribuer», poursuit le spécialiste. Peu de gens savent, par exemple, que chaque page Wikipédia comporte deux onglets. Celui qui est ouvert par défaut est l'onglet «article», mais on peut aussi accéder à l'onglet «discussion». «C'est là que les gens discutent des façons d'améliorer l'article», explique le bibliothécaire.

Jean-Michel Lapointe espère que la formation incitera plusieurs Uqamiens à devenir de fidèles contributeurs du site. «La confiance en Wikipédia augmente quand on y contribue et que l'on en comprend le fonctionnement», conclut-il.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE