Les revues à l'honneur

Une nouvelle plateforme web donne une meilleure visibilité aux revues associées à l'UQAM.

9 Mai 2016 à 9H41

Image: Andrée-Anne Cardinal

Au cours des dernières années, des chercheurs impliqués dans l'univers de l'édition savante ont formulé le souhait que des efforts de promotion soient déployés afin de mieux faire connaître les revues associées à l'UQAM. «Une vitrine numérique est rapidement apparue comme la solution idéale à ce besoin de regroupement et de visibilité», affirme Pierre Roberge, directeur des technologies de l'information au Service des bibliothèques. Cette nouvelle plateforme, dévoilée le 9 mai, se trouve à l'adresse revues.uqam.ca.

Dès le départ, le projet a suscité l'enthousiasme des directeurs et directrices de revues. «Afin de réaliser les notices de leur publication, nous leur avons soumis un formulaire à nous retourner et en deux jours, nous avions obtenu toutes les réponses voulues!», raconte Pierre Roberge.

Chaque revue est présentée par une notice incluant son logo, son titre, sa première année de publication, sa périodicité et sa description. Des liens vers le site web de la revue et vers le catalogue des bibliothèques de l'UQAM sont également inclus. Les revues publiées en libre accès sont identifiées à l’aide de l'un des logos du libre accès. Bien sûr, cette nouvelle plateforme peut également être consultée sur les téléphones  intelligents et les tablettes.

Critères de sélection

C'est un comité spécial qui a eu la tâche de déterminer les critères de sélection des revues. Ce comité était formé de Joseph-Yvon Thériault, vice-doyen à la recherche à la Faculté des sciences humaines; Jean Dubois, vice-doyen à la recherche à la Faculté des arts; Dominique Robitaille, cadre conseil au vice-rectorat à la Recherche et à la création; Isabelle Caron, agente de recherche et de planification au Service de la recherche et de la création; Marie Auclair, adjointe à la vice-rectrice à la Recherche et à la création; Lynda Gadoury, directrice générale du Service des bibliothèques; Pierre Roberge et Eveline Pilon, bibliothécaire.

Les revues se répartissent entre trois catégories: les revues de recherche et création, les revues étudiantes et les autres. «Deux conditions de base sont incontournables pour être admissible: la revue doit être active et un responsable doit avoir donné son accord pour qu'elle soit répertoriée sur ce nouveau site, souligne Pierre Roberge. D'autres critères ont été établis pour chacune des sections.»

Pour apparaître dans la section Recherche et création, les articles de la revue doivent être évalués par un comité de lecture, en plus de répondre à au moins un des critères suivants:

  • La subvention pour la revue est reçue par l'UQAM.
  • Un professeur de l'UQAM est directeur de la revue ou directeur de l'un de ses comités (comité de rédaction, comité scientifique ou comité d'évaluation).
  • La revue est hébergée sur les serveurs de l'UQAM.
  • Les locaux de la revue ou de l'organisation éditrice de la revue sont situés à l'UQAM.

«La confirmation de l'un de ces critères atteste du lien de ladite revue avec l'UQAM. D'ailleurs, le ou les liens de la revue avec l'UQAM sont clairement précisés dans chaque notice», précise Pierre Roberge.

Pour apparaître dans la section des Revues étudiantes, une publication doit avoir été recommandée par le directeur d'un département, d'un programme ou d'un centre de recherche. «Les journaux et les bulletins ne sont pas admissibles», indique Pierre Roberge.

La section «Autres revues» renferme des revues sans comité de lecture, telles que des revues culturelles, des revues d'idées, de vulgarisations, d'éducation professionnelle, etc. Celles-ci doivent répondre à au moins un critère d'appartenance à l'UQAM.

Proposer une revue

Jusqu’à maintenant, une vingtaine de revues sont répertoriées dans la section Recherche et création, une demi-douzaine dans la section Revues étudiantes et deux dans la dernière section. «Nous avons mis à la disposition des internautes un bouton "Proposer une revue" pour ceux et celles qui voudraient soumettre une publication qui nous aurait échappé», signale Pierre Roberge.

Des chercheurs qui rayonnent

Une page du site est réservée au rayonnement des chercheurs de l'UQAM qui siègent à un comité de rédaction ou un comité scientifique, ici ou à l'international. «Nous souhaitions valoriser ce travail essentiel mené par les chercheurs de l'UQAM», poursuit le directeur des technologies.

Enfin, une section propose une sélection de nouvelles parues dans Actualités UQAM qui mettent en valeur des chercheurs de l'UQAM qui ont publié leurs recherches dans une revue scientifique ou qui ont remporté des prix grâce à leurs publications.

Un colloque à l'Acfas

Pierre Roberge participera au Forum sur l’édition savante à l’ère du numérique: modèles économiques, pratiques et approches innovantes, organisé le 10 mai dans le cadre de l'Acfas. Sa présentation s'intitulera «"No sheriff in town" : le rôle des dépôts institutionnels dans le far-west du libre accès».

Ce Forum, dont les responsables sont Éric Duchemin (UQAM), Martin Drouin (UQAM), François Huot (UQAM), Anne Élaine Cliche (UQAM), Sandra Breux (INRS-UCS), Laurence Charton (INRS), et Louise Vandelac (UQAM), s'inscrit dans le prolongement des travaux du projet  «L'édition savante numérique: meilleures pratiques, approches innovantes pour les revues savantes de l'Université du Québec (UQ)», lequel vise à créer un réseau des revues savantes de l'UQ afin de faire émerger de nouvelles pratiques. 

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE