Des bourses pour le vivre-ensemble

La diplômée Elourdes Pierre et son conjoint Alain Simard s'engagent dans la prévention de l’intimidation.

14 Février 2017 à 14H54

Elourdes Pierre.Photo: Nathalie St-Pierre

La Faculté des sciences de l’éducation présente une soirée grand public gratuite mettant de l’avant la contribution des enseignants dans la prévention de l’intimidation et de l’exclusion. La soirée multiforme s’articulera autour de la création de la Bourse Elourdes-Pierre, du nom de cette ex-enseignante et diplômée de l’UQAM. C’est grâce aux revenus du Fonds Elourdes Pierre & Alain Simard que la première de ces bourses d’excellence en sciences de l’éducation sera remise lors de cette soirée spéciale qui se tiendra le mercredi 22 février, dès 18 h 30, à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau.

Les donateurs Elourdes Pierre (B.Ed. éducation préscolaire et enseignement primaire, 1989), Prix Reconnaissance 2015 de la Faculté des sciences de l’éducation, et Alain Simard, fondateur de l’Équipe Spectra et du Festival international de jazz de Montréal (FIJM), feront connaître les objectifs de leur Fonds et la teneur de leur engagement en faveur du vivre-ensemble et de l’excellence en éducation. L’objectif des Bourses Elourdes-Pierre est d’encourager les recherches en sciences de l’éducation portant sur l’amélioration de la pratique enseignante autour des thèmes suivants: respect, dialogue, lutte contre l’intimidation et dynamique socioaffective de la classe.

«Je crois profondément que les enseignants et les enseignantes peuvent contribuer à la construction d'une société plus pacifique et inclusive, a déclaré Elourdes Pierre. En ce sens, la lutte contre l'exclusion, l'intimidation et la violence verbale ou physique doit faire partie de la culture de l’école au même titre que l’enseignement du français et des mathématiques. C’est vital. Dans tous les milieux où l’on intervient, cela doit être présent au quotidien. Par la création de ce fonds, mon conjoint Alain Simard et moi-même espérons aider l'UQAM à pérenniser une formation de qualité en développant cette mission dans sa formation des enseignants et des enseignantes».

Cinéma, discussion et musique

La soirée débutera par la projection d’extraits du film Le Petit monde d’Elourdes, réalisé par le documentariste décédé Marcel Simard, qui avait installé durant un an sa caméra dans la classe d'Elourdes Pierre, fasciné par sa capacité à désamorcer les inévitables conflits surgissant dans un groupe multi-âges du primaire. Animée par la doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation Monique Brodeur, une table ronde consacrée à la prévention de l’intimidation permettra à trois chercheurs de cette faculté de discuter du savoir-faire développé par l’enseignante. Les professeurs Mélanie Dumouchel, du Département de didactique, Jonathan Bluteau et France Capuano, du Département d'éducation et formation spécialisées, évoqueront également leurs propres recherches au sujet de l’intimidation, de la violence, de l’anxiété et de l’exclusion en milieu scolaire.

Des amis du couple Pierre-Simard participeront également à la soirée en offrant des prestations musicales, dont le pianiste et compositeur Alain Lefèvre, l’auteur-compositeur-interprète Michel Rivard et le guitariste Jordan Officer. La soirée se terminera par la remise de la première Bourse annuelle Elourdes-Pierre, d'un montant de 3000 dollars.

On peut contribuer au Fonds Elourdes Pierre & Alain Simard sur place lors de l'événement du 22 février ou en utilisant le formulaire. À la section Fonds à financer, choisir «Je souhaite dédier mon don à un autre fonds»; sélectionner le Fonds Elourdes Pierre & Alain Simard et compléter le formulaire.

La soirée du 22 février prochain est organisée avec la participation du Bureau des diplômés, du Conseil de diplômés de la Faculté des sciences de l’éducation et de la Fondation de l’UQAM. L'événement est gratuit, mais il faut s'inscrire ici.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE