Un pas dans la bonne direction

Les universités saluent les mesures contenues dans le budget du Québec déposé par le ministre des Finances Carlos Leitão.

29 Mars 2017 à 16H34, mis à jour le 30 Mars 2016 à 14H30

Par voie d'un communiqué publié par le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI), les universités saluent le Plan économique du Québec 2017-2018 déposé par le ministre des Finances, Carlos Leitão. En effet, ce budget prévoit sur cinq ans des investissements additionnels de 1,1 milliard de dollars pour les universités et les collèges, et de 363 millions de dollars pour l’aide financière aux études. «Bien qu’il s’agisse d’un pas dans la bonne direction, précise toutefois le BCI, il importe de préciser que ce réinvestissement ne compense pas les compressions imposées au cours des dernières années.»

«Ce budget fournit de l’oxygène aux universités québécoises, qui ont dû consentir des efforts financiers considérables au cours des dernières années, commente le recteur Robert Proulx. Nous nous serions toutefois attendus à ce que les investissements les plus significatifs en enseignement supérieur, prévus par le gouvernement pour l’horizon 2020-2022, figurent plus tôt au programme, soit dès l’année 2017-2018 et la suivante. Reste qu’il faut saluer le fait que l’éducation, incluant les établissements d’enseignement supérieur qui exercent un rôle essentiel en formation, en recherche et en innovation, compte parmi les priorités gouvernementales. Il s’agit là d’une bonne nouvelle pour l’UQAM, pour le réseau universitaire et la société dans son ensemble.»

Une part de la croissance des crédits dédiés à l’enseignement supérieur est octroyée dans le cadre du nouveau Plan pour la réussite : dès la petite enfance et tout au long de la vie, qui s’ajoute aux sommes additionnelles visant à compenser l’inflation et l’augmentation des coûts de système. Ce plan prévoit notamment une enveloppe de 497 millions de dollars sur cinq ans, dont 29 millions en 2017-2018, pour rehausser le financement général des universités.

Par ailleurs, les universités se réjouissent de l’augmentation de 180 millions de dollars sur cinq ans du financement dédié aux Fonds de recherche du Québec. De plus, les investissements additionnels en infrastructures de 214 millions sur trois ans pour l’enseignement supérieur promettent une bonification des infrastructures technologiques et le financement d’initiatives liées à la mise en œuvre de la Stratégie numérique en éducation et en enseignement supérieur.

Enfin, les étudiants universitaires bénéficieront d’une bonification marquée de l’aide financière aux études pour les études supérieures et professionnelles, qui devrait croître de 363 millions de dollars sur cinq ans, dont 43 millions en 2017-2018.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE